Bientôt l’été, le retour du rosé…

## Le beau temps est de retour, l’occasion de sortir le barbecue et d’entamer les apéritifs sur la terrasse, idéalement les pieds dans la piscine et bien entendu avec un verre de rosé à la main.

Mais avant tout ça, un petit rappel s’impose.

Le rosé n’a bel et bien rien à voir avec un mélange de vin rouge et de vin blanc. Comme le vin rouge et le vin blanc, lui aussi est issu d’une fermentation et peut être obtenu avec de multiples cépages : cabernet franc, pinot noir, gamay, syrah, merlot, cinsault, mourvèdre, grenache…

C’est d’abord en arrêtant la fermentation de raisins destinés à donner du vin rouge que le rosé était traditionnellement élaboré. Quand les raisins macéraient pendant plusieurs jours pour obtenir le vin rouge, il suffisait de seulement quelques heures avant de prélever dans la cuve ce qui deviendrait le rosé.

Mais son succès estival grandissant, les raisins sont de plus en plus sélectionnés spécialement pour l’élaboration du rosé : les grains sont cueillis plus tôt, macèrent dans leur propre cuve et il y a un réel souci de garder la fraîcheur du raisin que l’on tient tant à retrouver dans ce vin estival.

Aujourd’hui de plus en plus de grands rosés se distinguent et ce vin souvent délaissé auparavant pour les vins blancs et les vins rouges frais s’impose désormais comme un incontournable quand arrivent les beaux jours.

Voici une petite sélection pour commencer l’été que ce soit au cours d’un grand repas sur la terrasse, au bord de la piscine ou tout simplement autour du barbecue.

## Au cours du repas sur la terrasse… (entre 5 et 20 euros)

-**Lafon-Roset 2009**: le tout premier rosé du Château Lafon-Rochet. Pour cette première, rien n’a été laissé au hasard: raisins récoltés à la main, récoltes le matin pour préserver sa fraîcheur… Issu de l’envie d’élaborer l’un des meilleurs rosés à la manière des rosés de Provence, ce rosé vif, frais et équilibré aux notes de pamplemousse et de pêche offre un final rond et net.
Conseils d’accompagnement: plus proche du vin blanc que du vin rouge, ce rosé s’accordera très bien avec les huîtres, les coquilles Saint-Jacques ou les langoustines.
![](media:2194)

Pour retrouver plus d’informations sur le Château Lafon-Rochet, visitez sa page IntoTheWine : [Château Lafon-Rochet](http://www.intothewine.fr/producteur/fiche/france_bordeaux_le-medoc_saint-estephe/chateau-lafon-rochet  »Château Lafon-Rochet »)

-**Domaine Ott Rosé Cœur de Grain Château Romassan AOC Bandol**: ce grand classique fin, équilibré et rond est possède un caractère aromatique très complexe à base de fruits.
Conseils d’accompagnement : idéal pour sublimer un repas, ce rosé s’alliera très bien avec les crudités, le melon, les currys de poisson ou de volaille, le riz de veau… à déguster entre 10 et 12°C.
![](media:2182)

-**Domaine Saint Andrieu AOC Côtes de Provence** : harmonieux et équilibré en bouche, d’une belle rondeur aux parfums de fruits blancs.
Conseils d’accompagnement : à déguster autour de 12°C avec des poissons.
![](media:2185 400)

## Au bord de la piscine… (entre 8 et 11 euros)

-**M de Minuty** : l’harmonie aromatique du grenache et du cinsault lui confère des notes de pêche et d’orange confite. Sa bouche affiche fraîcheur et rondeur jusqu’en final.
Conseils d’accompagnement : à déguster entre 10 et 12°C
![](media:2190 240)

-**Château Cavalier** : ampleur, souplesse et fraîcheur avec des arômes francs de petits fruits rouges et d’agrumes
Conseils d’accompagnement : idéal en apéritif. A déguster entre 10 et 12°C
![](media:2184 300)

## Autour du barbecue… (moins de 7 euros)

-**Gris de gris Gérard Bertrand – Vin de pays d’Oc** : axé sur le fruit, légère acidité en bouche qui donne au vin sa fraîcheur tout en exaltant le fruit.
Conseils d’accompagnement : à consommer entre 11 et 13°C avec des grillades, des salades et des plats épicés.
![](media:2189 300)

-**Château Sainte-Roseline Cuvée Perle de Roseline** : rondeur en bouche avec des notes de réglisse.
Conseils d’accompagnement : se marie bien avec les grillades, les fromages et les desserts à base de chocolat. A déguster autour de 12°C.
![](media:2181)

 

mai 03, 2011

admin

Dossiers

0

Post by admin

Comments are closed.