Ces politiques qui s’en prennent aux trésors de notre terroir.

Dans un orchestre le chef veille au respect de la cohésion des parties. En clair il s’assure que les instrumentistes jouent **ENSEMBLE**.

Il n’en va pas toujours ainsi dans l’administration des affaires de notre pays. Voyez plutôt :

Le Conseil Général du Rhône vient de voter un projet d’autoroute de contournement de Lyon par l’ouest, coupant en deux l’appellation Beaujolais. Non sans détruire au passage nombre d’hectares de cette appellation et ruiner l’écosystème.

S’il y a une certaine suite dans les idées des maîtres de la France, c’est en tout cas celle de s’en prendre de préférence aux trésors de notre terroir qui, il est bon de s’en souvenir, rapportent autant de devises à notre balance des paiements que l’industrie de l’aéronautique.

Rappelons, pour mémoire, le projet de nouveau contournement de Bordeaux par un autoroute (25.000 camions/jour estimés) qui étranglerait superbement l’appellation Margaux ainsi que la réalisation de l’autoroute périphérique sud de la même agglomération qui coupe déjà en deux l’appellation Pessac-Léognan et a détruit chemin faisant un certain nombre d’hectares du terroir unique de Laville et La Mission Haut Brion !

Tout ce saccage pour attirer et faire rouler toujours plus de camions polluants…

**MAIS** il ne se passe pas de jours que nos politiques ne proclament haut et fort leur volonté de réduire l’émission des gaz à effet de serre, la pollution sonore et visuelle, de préserver notre terroir et les espèces qui le peuplent !

Où est le chef d’orchestre ? Pourquoi laisse-t-il les musiciens jouer perso ?

Peut-être est-il devenu aveugle et sourd ?

Pas nous en tout cas et encore moins nos clients qui commencent à soupçonner le pire en visitant nos vignobles.

 
Post by admin

Comments are closed.