Château Sénéjac

Home » Château Sénéjac

 

Jean-Paul et Nancy Bignon-Cordier : Venez découvrir le Château Sénéjac, cru bourgeois du médioc et partager vos impressions sur nos vins. Retrouvez notre actualité et la vie de la propriété au rythme des saisons.

 

Histoire

Ancienne baronnie, son premier propriétaire connu fut, au XVIème siècle, un écuyer, Nicolas de Bloys qui épousa Jeanne Fleix, dame de Blanquefort. Sans doute y planta-t-on de la vigne dès ce siècle. Au XVIIème siècle, un grand chasseur, le Maréchal d’Ornano, Gouverneur de Guyenne, prit possession du domaine.

Au milieu du XIXème siècle, Sénéjac vinifie l’équivalent de 100 000 bouteilles, guère moins qu’aujourd’hui. Nobles et hobereaux, se succédèrent ensuite à la tête de la propriété qui fut rachetée en 1860 par le Comte de Guigné.

Une nouvelle impulsion pour hisser le vignoble à la hauteur des meilleurs crus médocains a été donnée depuis son acquisition en 1999 par Lorraine Cordier, également propriétaire du Château Talbot, Grand Cru Classé de Saint Julien. Suite au décès de Lorraine Cordier en 2011, la propriété a été reprise par sa sœur Nancy Bignon Cordier.

 

Le Vignoble

Le vignoble du Château Sénéjac étend ses croupes sur un plateau qui domine la commune du Pian. Les 37 hectares de vignes d’un seul tenant sont plantés sur des sols de graves profondes typiquement médocaines.

L’encépagement est composé pour 48 % de cabernet sauvignon, 11 % de cabernet franc, 37 % de merlot et 4 % de petit verdot.

En 1983, l’ensemble du vignoble a été drainé et une partie des viviers curés de façon à permettre un meilleur écoulement des eaux de surface. Les vignes sont entretenues de manière traditionnelle et font l’objet de soins les plus attentifs.

 

La vinification

Au moment des vendanges plusieurs passages permettent d’atteindre une maturité optimale. Les raisins sont triés une dernière fois au chai par six personnes du domaine. Le Château Sénéjac possède certainement l’un des cuviers les plus performants des Crus Bourgeois Bordelais. Ses 17 cuves en acier inoxydable thermorégulées autorisent une parfaite gestion des différentes parcelles. Afin d’obtenir la meilleure et la plus douce extraction possible des tanins, plusieurs remontages quotidiens ont lieu pendant les fermentations alcooliques. Le vin est ensuite descendu par gravité dans le chai de première année où un tiers effectuera sa fermentation malolactique en barriques neuves. L’intégralité de la récolte est élevée sous bois pendant 12 à 15 mois.
 

image
http://www.intothewine.fr/wp-content/themes/yunik-installable/
http://www.intothewine.fr/
#74316D
style1
scrollauto
Loading posts...
#ffffff
on
none
loading
#ffffff
Sort Gallery
http://www.intothewine.fr/wp-content/themes/yunik-installable
on
yes
yes
on
off
ENTER YOUR EMAIL HERE
on
off