Convertir les friches industrielles en vignobles pour faire reculer le Chômage.

Monsieur le Ministre,

Ne perdez plus votre temps avec les pôles-emploi et autres gadgets sociaux, si vous voulez faire baisser le chômage, prenez le prochain TGV pour Bordeaux et visitez la commune de Canéjan (33610) qui développe la solution du siècle pour remettre tout le monde au travail.

Celle-ci a décidé de convertir le terrain d’une friche industrielle en vignoble AOC Pessac-Léognan à la suite de la fermeture d’une usine.

La culture de la vigne nécessite beaucoup de main-d’œuvre, vous ne l’ignorez pas et malgré les obstacles semés sur sa route par nombre de vos collègues, la filière se porte plutôt mieux que d’autres en ce temps de crise grâce à son dynamisme à l’exportation. Elle reste créatrice d’emplois et une mine pour résorber un nombre grandissant de chômeurs.

Dijon, Macon, Lyon, Valence, Reims, Saumur par exemple ne doivent pas manquer de friches industrielles à reconvertir en vignoble ni de personnes désireuses de retrouver du travail. Bien sûr il serait un peu difficile d’étendre l’appellation Champagne jusque sur les friches d’Arcelor mais un petit coup de pouce ici ou là pour arrondir une aire d’appellation coûtera moins cher que les allocations-chômage et elles, au moins, ne sont pas délocalisables.

Je pense, Monsieur le Ministre, que vous accueillerez comme il se doit, la brillante initiative de la commune de Canéjan et lui accorderez la publicité qu’elle mérite. Peut-être parlera-t-on enfin un peu de la vigne et du vin dans le Landerneau politique dont le silence méprisant à l’égard de notre profession, commence, pourquoi vous le cacher, à agacer prodigieusement ses membres qui sont, aussi, des électeurs.

Veuillez trouver ici, Monsieur le Ministre, l’expression de la parfaite considération de votre Dyonisos.

 
Post by admin

Comments are closed.