De la vigne chez les Ch’tis : Le premier vin de terril

**Olivier Pucek a eu l’idée avec quelques amis vignerons de tenter une expérience hors du commun : planter 3000 pieds de vigne sur un terril d’Haillicourt dans le Nord-Pas-de-Calais.**

Un terril est une accumulation de  »stériles » sous produits de l’exploitation minière. La forme conique de ce terril d’Haillicourt rend l’exploiation de la vigne délicate puisque un tiers d’hectare est incliné à 80%.

 »Je me suis passionné pour la viticulture et comme j’ai longtemps vécu près des terrils, j’ai pensé qu’ils pourraient constituer un milieu très favorable », raconte M. Pucek.

M. Jammet, enseignant en viticulture aussi impliqué dans ce projet, croit aux atouts du terril, en effet ils présentent souvent une grande richesse écologique lorsqu’ils ne sont pas toxiques et stériles. Le cépage choisi est le Chardonnay blanc et M Jammet prévoit une récolte de qualité.

D’après les observations, le terroir devrait supporter la vigne grâce à son exposition plein sud et son sous-sol schisteux.

 » Le futur breuvage ne sera pas une horrible piquette mais un bon vin avec une forte identité  »

**Il reste cependant une question sans réponse : le vin va-t-il sentir le charbon ?**

On peut sentir l’odeur du charbon en marchant sur le terril, quelle influence cela va-t-il avoir sur le vin ? Seule la dégustation permettra de le dire, alors attendons 2013 pour gouter cette cuvée du grand nord.

Cette utilisation noble des terrils est caractéristique d’un changement d’attitude. Longtemps considérés comme des déchets du passé minier à dissimuler, ils sont devenus des motifs de fierté notamment dans le cadre de ce nouveau projet issu des efforts conjugués du maire de cette commune du bassin minier, d’un passionné vinicole d’origine nordiste et d’un viticulteur charentais.

 

avr 13, 2011

admin

Insolites

1

Post by admin

One Response to De la vigne chez les Ch’tis : Le premier vin de terril