Développer la viticulture pour lutter contre l’alcoolisme en Russie

## Une récente dépêche AFP nous informe des nouvelles démarches que souhaite insuffler le président Russe Dmitri Medvedev pour lutter contre l’alcoolisme dans son pays.

La Russie doit développer la viticulture pour lutter contre l’alcoolisme afin de changer les habitudes de consommation dans ce pays où la vodka est la boisson nationale, a estimé lundi le président russe Dmitri Medvedev.

« C’est un secteur important qui doit se développer, ce qui va contribuer à éradiquer l’alcoolisme. Les pays où ce secteur est développé n’ont pas ces problèmes », a déclaré le président russe cité par l’agence Ria Novosti au cours d’une rencontre avec le gouverneur de la région de Krasnodar (sud).

« Les problèmes sont liés à d’autres boissons, comme on le sait bien », a-t-il poursuivi dans une allusion à la vodka, boisson traditionnelle russe.

M. Medvedev qui a fait de la lutte contre l’alcool l’une des priorités de son mandat avait jugé en août 2009 que les mesures prises au cours des dernières années par l’Etat pour faire baisser la consommation d’alcool en Russie n’avaient pas changé la situation, qualifiant le résultat de « nul ».

La Russie s’est attaquée timidement au problème de l’alcool l’an dernier, en introduisant notamment une interdiction de vente de vodka après 22H00 à Moscou.

Dmitri Medvedev a par ailleurs récemment ratifié une loi qui doit interdire à partir de janvier 2013 la vente de tous types d’alcool de 23H00 à 08H00 en dehors des bars et des cafés, y compris la bière.

Toutefois, les prohibitions ont jusque-là toutes échoué, comme celle tentée à la fin des années 1980 par Mikhaïl Gorbatchev.

L’abus de boissons alcoolisées tue un demi-million de personnes chaque année en Russie (141 millions d’habitants) et se répercute sur l’espérance de vie des hommes, inférieure à celle de pays pauvres comme le Bangladesh ou le Honduras, selon les chiffres officiels.

© AFP 2010

 

août 26, 2011

admin

Actualités

0

Post by admin

Comments are closed.