Domaines François Lurton

Home » Domaines François Lurton

 

François Lurton : Après avoir été l’un des premiers viticulteurs à créer notre propre site Internet en 1997, nous avons le plaisir de vous retrouvez sur IntotheWine pour échanger avec vous notre vision du vin !

François Lurton incarne la 5e génération de viticulteurs de cette grande famille qui produit des vins dans le Bordelais depuis 1897.

En 1985, après des études de commerce, François Lurton commence sa carrière professionnelle comme directeur commercial et marketing des vignobles André Lurton, son père.

Avec son frère Jacques, ils créent en 1988 une société de conseil qui va les amener à parcourir la planète pour y dénicher vins et terroirs d’exception. De la Moldavie à Mendoza, en passant par l’Espagne et le Portugal, ils sont sans cesse à la recherche de viticulteurs, négociants et détaillants à même de satisfaire la demande sans cesse renouvelée des consommateurs et les exigences de leurs clients : Marks & Spencer, Tesco, Hardy’s, Sainsbury…

Au gré de leurs découvertes, ils vont s’installer et produire leurs propres vins dans plusieurs pays différents. En 2007, ils décident de réorganiser leurs patrimoines respectifs et François devient alors l’actionnaire majoritaire de la société, rebaptisée François Lurton SA.

Cette nouvelle orientation lui permet de retourner plus souvent dans les vignes et les chais afin d’être parfaitement impliqué dans l’élaboration de ses vins, à tous les stades de leur production et d’en garantir le haut niveau de qualité.

François Lurton poursuit ainsi avec dynamisme et créativité son unique objectif : réaliser sur chaque terroir un vin qui en soit le meilleur reflet possible.

DOMAINE DU MAS JANEIL – Côtes du Roussillon-Villages François découvre l’immense potentiel du Languedoc Roussillon au milieu des années 80, alors qu’il est à la recherche de terroirs différents, alternatifs à Bordeaux.

Ce n’est qu’en 1991 qu’ils vinifient avec son frère leurs premiers vins au Domaine Les Salices, dans le Minervois. D’abord pour répondre à la demande anglaise, les frères élaborent des vins de cépage, mais très rapidement, ils sont frappés par la grande variété de terroirs et de climats de cette région et décident d’investir dans des domaines.

En 1996, impressionnés par la Vallée de l’Agly, avec ses paysages exceptionnels, les deux frères se lancent et louent une propriété, Mas Janeil, dont les parcelles sont réparties entre Maury et Tautavel.

Très vite, les parcelles de vieux grenaches de ce domaine montrent leur potentiel et aussi leurs différences. En effet, le vignoble du Mas Janeil étant à cheval sur une faille géologique, on y trouve une grande variété de sols différents. Ainsi, au pied du château de Quéribus, le sol est plutôt constitué de calcaire et de granit, alors que la Parcelle du « Pas de la Mule » présente une grande densité de schistes.

Finalement, après 10 ans de fermage, François rachète le Mas Janeil en 2008. Il y construit un nouveau chai et réinstalle partiellement un ancien système d’irrigation. Les vins qui y sont produits sont alternativement des cuvées « mono terroirs » et des assemblages.

 

LE CHATEAU DES ERLES – Fitou

En 2001, c’est à Villeneuve les Corbières, terroir de Fitou à la limite des Corbières, sur des sols de schistes profonds, que Jacques et François jettent leur dévolu sur 25 hectares répartis sur deux zones : une au nord ouest du village (Les Abrigans) et l’autre au sud (Les Ardoises).

Ils créent ainsi le « Château des Erles ». D’abord associés avec Madame Lahore Bergez, ils s’en séparent en 2006 et continuent l’exploitation du domaine en solo.

 

BODEGA PIEDRA NEGRA – Argentine

François et son frère Jacques commencent à faire du vin en Argentine en 1992. Après beaucoup de recherches, ils trouvent un terroir à la hauteur de leurs souhaits dans la Haute Vallée de Uco, un lieu d’une beauté majestueuse, au pied de la Cordillère des Andes.

Bien que l’endroit soit semi désertique, les deux frères en identifient immédiatement le potentiel pour y planter de la vigne : ces terres vierges sont situées en altitude, avec un climat de type continental et la présence d’eau venue de la fonte des neiges des Andes en souterrain. Ils analysent l’endroit et demandent à leur père, André Lurton, de confirmer leur choix.

C’est en vrais pionniers qu’ils se lancent dans l’aventure, en achetant 200 hectares en 1996. Une cave moderne et des bureaux sont construits, au terme d’un important plan d’investissements, assez rare en Argentine. L’ensemble est situé au centre des vignobles, à une heure de Mendoza environ.

Même si le sol est cultivé pour la première fois, les deux frères parviennent à le conserver dans son état naturel : le PH est parfait et aucun intrant chimique n’est nécessaire. Les températures nocturnes sont basses grâce à la proximité des montagnes, ce qui permet aux raisins de murir lentement jusqu’à complète maturité phénolique. Les rendements restent naturellement très faibles mais de très haute qualité.

Une très haute densité de plantation (6000 pieds/hectare et plus) ainsi qu’une taille courte sont pratiquées afin de maintenir ces rendements faibles ; Dans un environnement semi désertique, l’irrigation est nécessaire afin d’éviter tout stress hydrique, mais contrôlée, afin de permettre un profond enracinement de la vigne.

Le climat est continental : chaud et sec l’été, froid et humide l’hiver. Les précipitations annuelles ne dépassent pas les 200mm. L’amplitude thermique est très importante selon les saisons, avec un fort ensoleillement la journée mais des températures assez faibles une fois la nuit tombée, en raison de l’altitude (1100 m de moyenne).

Le risque de grêle reste un problème majeur, et il est donc nécessaire de protéger l’ensemble du vignoble avec des filets anti grêle.

Aujourd’hui, la Vallée de Uco est devenue incontournable, et sans doute « la région viticole dont on parle le plus en Argentine, voire dans toute l’Amérique du Sud » selon Tim Atkin, du magazine Decanter. Située au pied des Andes, le sol de la vallée apparait noir en contraste avec les sommets couverts de neige, ce qui explique son surnom de « Piedra Negra », pierre noire. Situé dans cette zone exceptionnelle, notre domaine en porte fièrement le nom.

 

VINA HACIENDA ARAUCANO – Chili

Ce long pays s’étirant le long de la Cordillère des Andes semble être un véritable paradis pour la vigne avec un climat particulièrement stable et donc très peu de risques maladies pour le vignoble. C’est notamment grâce à ces facteurs géographiques que nous avons choisi de tester la conversion à la culture biodynamique sur notre vignoble chilien.

François et Jacques Lurton ont découvert cette « terre promise » grâce à leur activité de consultants pour les vignobles San Pedro. Les premières bouteilles d’Araucano – nom du dernier peuple indigène du Chili – voient le jour en 1997.

En 2000, c’est dans la Vallée de Colchagua que François achète 200 hectares de terre. S’il n’y a encore jamais eu de vignoble à cet endroit, le choix de ce terroir est tout sauf un hasard : l’influence du climat océanique tempère les fortes chaleurs de la vallée. L’amplitude thermique importante entre le jour et la nuit permet aux baies d’atteindre d’exceptionnels niveaux de maturité. La vallée, enfin, est divisée en micro climats particulièrement variés qui permettent, grâce à un fin travail d’assemblage, de produire des vins étonnamment complexes.

Aujourd’hui, François Lurton continue d’explorer différentes possibilités, notamment en réalisant des plantations en altitude avec des cépages demandant plus de fraîcheur, comme le Sauvignon ou encore le Pinot Noir. La qualité exceptionnelle du climat a permis d’entreprendre la conversion du domaine à la biodynamie, qui s’achèvera en 2013 avec l’obtention du label international Demeter. Toujours dans le même esprit, celui de réaliser des vins les plus naturels possibles, nous avons réalisé en 2012 notre première cuvée sans soufre, un Humo Blanco Carmenère.

Enfin, pour diminuer la consommation énergétique et sécuriser la capacité d’arrosage de nos vignobles, un bassin accumulateur de 45.000m3 vient d’être achevé. Il permet de récupérer les eaux de pluies, abondantes et concentrées en hiver, et de les redistribuer, via une pompe alimentée par des panneaux solaires vers l’ensemble de nos 30 hectares de vignes. Ce projet fait de la Viña Hacienda Araucano le premier vignoble du continent américain alimenté avec une énergie 100% solaire.

 

BODEGA EL ALBAR LURTON – Espagne

En 1992, François et son frère arrivent à Rueda pour y produire du sauvignon. Par curiosité, ils en profitent pour vinifier le cépage local, le verdejo, de la même manière.

C’est une révolution. Cette variété traditionnellement élaborée dans un style jerez, oxydatif, se révèle donner un vin remarquable et original qui rencontre un succès immédiat auprès des consommateurs. Très vite, le verdejo va s’imposer comme une alternative à l’albariño, en Espagne tout comme à l’export.

Voulant ensuite donner un partenaire rouge à leur vin blanc, ils commencent dès 1998 à vinifier des raisins de vieilles vignes achetés sur la DO voisine: TORO.

La qualité et la puissance du vin obtenu les incitent à y créer une autre cave. Puis au début des années 2000, ils achètent un terrain à cheval sur Rueda et Toro, sur la commune de Villafranca de Douro et y implantent une cave où les deux types de vins pourront donc être produits.

BODEGA BURDIGALA – Espagne – en collaboration avec Dany et Michel Rolland
Dany et Michel Rolland rejoignent François à Toro quelque temps plus tard, et ils créent ensemble une cave près de la ville de Toro, laissant la Bodega El Albar Lurton, à Villafranca, dédiée aux vins de Rueda.

Rolland/Lurton est un remarquable assemblage de winemakers et d’expérience mondiale qui donne naissance à un vin exceptionnel: Campo Eliseo.

Issu de très vieilles vignes, qu’ils louent, dont certaines sont presque centenaires, le vin est dès le premier millésime d’une densité et d’une richesse incroyables.

Conscients d’avoir trouvé un terroir d’exception, ils achètent certaines parcelles et en plantent de nouvelles avec des techniques viticoles innovantes pour cette région.

Afin d’affiner encore plus ce grand vin, ils sélectionnent et assemblent pour lui une petite partie seulement de leur production. L’autre partie, plus large, est vendue sous l’étiquette Campo Alegre.
Ces deux vins collectionnent les bonnes notes et les récompenses. En 2012, Campo Eliseo a été nommé meilleur vin d’Espagne par le Wine Enthusiast.

 

image
http://www.intothewine.fr/wp-content/themes/yunik-installable/
http://www.intothewine.fr/
#74316D
style1
scrollauto
Loading posts...
#ffffff
on
none
loading
#ffffff
Sort Gallery
http://www.intothewine.fr/wp-content/themes/yunik-installable
on
yes
yes
on
off
ENTER YOUR EMAIL HERE
on
off