Domaines Henri Martin

Home » Domaines Henri Martin

 

Jean-Louis Triaud : Tous les amateurs savent que Saint-Julien est l’appellation la plus homogène et osons le dire, la plus appréciée de Bordeaux. Très rares sont les déceptions.

Au décès d’Henri Martin, en février 1991, Jean-Louis Triaud, son gendre, à ses côtés depuis 1974, poursuit son œuvre, avec passion. Passion et savoir-faire qu’il transmet aujourd’hui à ses enfants Vanessa et Jean.

Comme son beau-père, Jean-Louis Triaud cumule les fonctions. Lorsqu’il enlève sa casquette de vigneron, c’est en effet pour endosser celle de Président des Girondins de Bordeaux, ou celle de Grand Chancellier de la Commanderie du Bontemps de Médoc, Graves, Sauternes et Barsac.

C’est donc avec un tempérament de passionné et de sportif qu’il s’est donné pour tâche, dans le vignoble familial, d’améliorer sans cesse les résultats et de maintenir ses crus à leur meilleur niveau, avec une politique de progrès raisonné, qu’il aime à appeler « la tradition en marche », et de prix sages, pour le plus grand bonheur des amateurs de vins.

 

5 Raisons d’aimer les Domaines Henry Martin

 

1/ CHATEAU SAINT-PIERRE

Superficie : 17 hectares

Production annuelle moyenne : 70 000 bouteilles

Domaine créé au XVIIème siècle, ce 4ème Grand Cru Classé en 1855, fût à la suite de plusieurs successions, morcelé et dispersé. En 1982, Henri Martin rachète l’essentiel du vignoble connu sous le nom de Château Saint-Pierre Sevaistre, puis l’ensemble (et notamment le château lui-même) de éléments qui composait ce domaine à l’origine, afin de le restaurer dans sa grandeur.

 

2/ CHATEAU GLORIA

Appellation Saint-Julien

Superficie : 50 hectares

Production annuelle moyenne : 250 000 bouteilles

Contrairement aux célèbres châteaux du Bordelais dont le passé se perd dans la nuit des temps, l’histoire de Château Gloria est toute récente. Il fût en effet créé dans la deuxième moitié du XXème siècle et de toutes pièces. Mais quelles pièces! Choisies de main de maître par Henri Martin qui, décidément, n’avait pas l’âme d’un tonnelier… Dès 1939, celui-ci laisse tomber le marteau pour devenir vigneron.

 

3/ CHATEAU BEL AIR

Appellation Haut-Médoc

Superficie : 34 hectares

Production annuelle moyenne : 150 000 bouteilles

En lisière de Saint-Julien Beychevelle, en bordure de la Gironde, c’est à Cussac-Fort-Médoc que se situe le Château Bel Air dont l’origine remonte aux premières heures de l’histoire viticole médocaine. Henri Martin en devient propriétaire en 1980.

 

4/ CHATEAU HAUT-BEYCHEVELLE GLORIA

Appellation Saint-Julien

Superficie : 5 hectares

Production annuelle moyenne : 20 000 bouteilles

Ce vignoble tire son nom de sa localisation géographique. Il fut le propriété du père d’Henry Martin et représente une surface de 5 hectares.

Les vignes situées près de celles du château Gloria sont plantées sur le même type de sol avec la répartition identique dans les cépages.

 

5/ CHATEAU PEYMARTIN

Appellation Saint-Julien
Second vin du Château Gloria issu des plus jeunes vignes.
Son niveau de qualité doit être celui des meilleurs crus bourgeois de la région.

 

image
http://www.intothewine.fr/wp-content/themes/yunik-installable/
http://www.intothewine.fr/
#74316D
style1
scrollauto
Loading posts...
#ffffff
on
none
loading
#ffffff
Sort Gallery
http://www.intothewine.fr/wp-content/themes/yunik-installable
on
yes
yes
on
off
ENTER YOUR EMAIL HERE
on
off