Entre mer et montagne, les vignobles de Manarola

### La Rivieira italienne, un paysage vertigineux

Manarola est un petit hameau, qui fait fait partie des cinq villages qui constituent les Cinque Terre sur la Rivieira italienne. Etriqué entre la mer et les montagnes sur la côte ligure, ses splendides vignobles en terrasse surplombent la méditerranée.

Situé à 70 km au sud de Gênes et à une dizaine de kilomètres à l’ouest de La Spezia, Manarola et les quatre autres villages des Cinque Terre (Riomaggiore, Corniglia, Vernazza et Moterosso al Mare) sont parmi les fers de lance de la culture artisanale italienne.

Ce qui fait aujourd’hui la réputation de Manarola, et de ses méthodes de cultures traditionnelles, ce sont ses fameux vignobles sur les flancs très escarpés des collines qui viennent plonger dans la mer.

### La viticulture de l’extrême

Les pentes de ces collines frôlent les 50°, l’exploitation se fait donc dans des conditions extrêmes, et si aujourd’hui les innovations techniques ont permis quelques adaptations, autrefois, c’était à dos d’âne ou à pied qu’il fallait escalader les pans des collines, pour transporter le matériel. Comme on peut le voir dans le reportage, le parc national des Cinque Terre laisse désormais plus de cinquante monorails à la disposition des exploitants.

![](media:9267)

Maintenant, la plupart des anciens vignobles sont abandonnés, dû au conditions d’accès et de travail très complexes. Cette appellation qui comprenait plus de 1000 ha de vignes dans les années 50, n’en comprend plus qu’une centaine. Rares sont ceux qui en vivent encore, c’est pourquoi le vin des Cinque Terre doit sa survie à quelques courageux et idéalistes producteurs, qui bravent ces conditions difficiles tant bien que mal pour produire le vin local, le Sciacchetrà.

Un vin tiré de ces vignobles perchés sur les hauteurs, qui fait la renommée de Manarola et des autres villages des Cinque Terre. Ce vin produit selon des méthodes naturelles très anciennes, qui consistent à laisser sécher le raisin pour obtenir un jus beaucoup plus concentré est aujourd’hui très rare et apprécié. Le vin moelleux obtenu, d’une couleur jaune pale, aux reflets ambrés, porte donc en lui, une histoire et un travail, cultivé au fil des années.

![](media:9271)

Le principal cépage utilisé est le Bosco, même si certains utilisent également de l’Albarola et du Vermentino. Et le vin est conservé et vendu dans des bouteilles allongées d’une contenance de 37,5cl pour un taux d’alcool de 17°.

### Une nature à parcourir sans voiture

La beauté des paysages, et la qualité du vin sont autant de raisons de venir découvrir cette région de l’Italie et d’aller à la rencontre des quelques valeureux viticulteurs qui s’attachent à faire vivre et faire-valoir leur production locale, comme le domaine historique de Forlini Cappellini.

![](media:9269)

Nous n’avons, malheureusement, pas eu la chance de pouvoir déguster ces vins, mais le reportage de France 3 a éveillé ce désir, associé à une tentation d’aller découvrir ces paysages à couper le souffle. On s’imagine aisément, en regardant ces images, prendre la voiture jusqu’à Monterosso el Mare, et emprunter à pied le sentier qui longe la côte et lie les cinq villages entre eux, jusqu’à Riggiomare.

Pour retrouver quelques commentaires de dégustation de ces vins, Jacques Perrin résume sur son [blog](http://blog.cavesa.ch/index.php/2011/03/30/201511-les-vins-des-cinque-terre  » ») une dégustation qu’il a faite.

 

mai 30, 2013

admin

Actualités

0

Post by admin

Comments are closed.