Fabien Bova, nouveau patron des vins de Bordeaux ?

## Un article de la presse économique titre « Fabien Bova, nouveau patron des vins de Bordeaux ». Il s’agit évidemment de la nomination de M. Bova à la direction du Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux (C.I.V.B.).

Le même « papier » indique que M. Bova s’est fixé pour objectif de, je cite, « faire croitre les ventes de vins de Bordeaux de 12% en volume et 30% en valeur dans un avenir de 5 à 8 ans», fin de citation. Au passage je relève avec admiration ces prévisions si précises en souhaitant qu’elles ne soient pas entachées de cette sauce « Hollandaise » tellement suave au départ et amère à l’arrivée qu’on préfèrerait s’en passer. Mais là n’est pas le sujet de mon étonnement.

Jusqu’à plus ample informé, je croyais que le C.I.V.B. fonctionnait sous la houlette d’un président (élu) et d’un comité directeur (également élu) et que le destin de l’interprofession restait entre les mains de ceux qui maîtrisent le produit en partenariat avec ceux qui le vendent.

Il est clair que les choses ont changé depuis 1948* : le pouvoir a changé de mains. Amis viticulteurs, courtiers, négociants, vous ne le saviez pas mais vous n’êtes plus dans une démocratie et par l’intermédiaire de vos représentants élus vous ne contrôlez plus rien. Vous avez maintenant un « PATRON ».

Peut-être y sommes-nous tous un peu pour quelque chose. A force de tendre la main, le mendiant devient l’assisté et celui-ci le sujet de son bienfaiteur.

Inutile de pleurer comme les grenouilles qui réclamaient un roi**, un patron c’est un chef, soit, mais tout le monde sait qu’il n’y a plus de chef s’il n’y a plus d’indiens. Alors…

*date de la création du C.I.V.B.
**fable de Jean de La Fontaine

 

juil 17, 2013

admin

Actualités

1

Post by admin