Foires aux vins : « Messieurs les acheteurs, faites vos jeux ! »

Que nous soyons négociant, courtier, critique ou amateur, c’est par la dégustation que nous découvrons et sélectionnons les vins qui figureront dans nos catalogues, ornerons nos chroniques ou fleuriront nos tables.

Du moins est-ce ainsi que les choses se sont passées depuis la nuit des temps bachiques mais il se pourrait bien qu’une grande révolution planétaire soit en train de reléguer la dégustation au rayon des jouets de grand-papa.

Nos amis anglo-saxons étant passés maîtres dans cette discipline et son organisation solennelle élevée au rang de rite philosophiquement raisonné*, il était naturel que cette révolution prenne sa source Outre-Manche.

A Londres bureaux de marketing et comités de rédaction bruissent en ce moment de nouvelles idées qui ne manqueront pas de bouleverser nos vues sur la question et probablement nos habitudes les plus adamantines**.

Actuellement les firmes les plus importantes annulent le calendrier de leurs dégustations dans l’attente de savoir s’il faut se concentrer sur de petits évènements soigneusement éloignés de trivialités telles que ces sordides affaires de bouteilles, de verres, et de crachoirs, préférer mettre l’accent sur la qualité des buffets ou privilégier l’impact de rencontres avec une vedette consacrée par le scandale.

Rien n’est encore sûr mais tout le monde s’accorde sur un point : la dégustation telle que nous la connaissons et, pour certains, la pratiquons encore, a vécu. La tendance pencherait plutôt pour carrément s’en passer.

A bien y réfléchir, goûter le ventre vide une série d’échantillons tièdes dans une pièce surpeuplée et bruyante ne se révèle pas tous les jours un exercice forcément réjouissant. Sans compter les innombrables cravates et chemises irrémédiablement tachées dont nous devons faire notre deuil. Supprimer cette épreuve permettrait également de gagner un temps précieux qui pourrait être consacré à des activités enrichissantes.

Ainsi pourrait-on avantageusement remplacer la dégustation par des méthodes de sélection plus amusantes. Je suggère le loto, le backgammon ou le baccara.

Bien souvent, il faut en convenir, c’est exactement ce qu’il se passe en sortant de la salle de dégustation. « Messieurs les acheteurs, faites vos jeux ! ».

*cf. « Wine Tasting » de Michael Broadbent (Harpers Wine Publications)
** « Adamantin(e) » adj. = aussi dur que le diamant (Larousse)

 

juin 12, 2014

admin

Actualités

0

Post by admin

Comments are closed.