Géorgie, pour l’amour du vin

En Géorgie, le vin c’est sacré. La vigne y est plantée depuis près de 6000 ans, alors ça n’est pas demain la veille que les petits viticulteurs caucasiens vont arrêter de la cultiver. Certes, la demande reste fragile, surtout depuis que la Russie, qui importait 85% de la production, a décidé d’un embargo sur les vins géorgiens en 2006, faisant chuter les exportations du pays.

Mais la Géorgie est en train se réveiller. C’est une question d’honneur, de « destinée nationale », mais d’argent aussi, puisque ce secteur concerne une multitude de petites productions familiales qui vivent tant bien que mal de leur récolte.

Dans ce pays où le vin, « naturellement demi-sucré », est vinifié dans des jarres, les viticulteurs travaillent dur pour gagner en qualité. Dans le documentaire, l’un d’entre eux nous explique que ces vins se sont nettement améliorés. Mais attention, selon lui, il est vital qu’ils conservent leur spécificité ; en somme, qu’ils ne cherchent pas à imiter les vins français. Reste donc aujourd’hui à trouver des marchés dans ce secteur mondialisé.

Documentaire à retrouver en replay sur [Arte.tv](http://www.arte.tv/guide/fr/041100-000/360-geo  »Géorgie, pour l’amour du vin documentaire Arte ») pendant une semaine.

Crédit photo : Frank Roos

 

jan 10, 2014

admin

Actualités

0

Post by admin

Comments are closed.