Il ne peut y avoir qu’un seul Cheval Blanc

Les juges ont rendu leur verdict: le nom Château Guiraud-Cheval-Blanc doit disparaître car selon le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux, la Cour d’Appel mais aussi la Cour de Cassation il y a un risque de confusion trop fort pour le consommateur. Château Cheval Blanc Saint-Emilion et Château Guiraud-Cheval-Blanc Côte-de-Bourg: l’un est un grand cru à la renommée internationale et l’autre un petit vin vendu moins de 7€.

La procédure a commencé en 2006 car les propriétaires de Cheval Blanc (le Groupe LVMH) attaque tout ce qui s’appelle pour tout ou partie  »Cheval blanc » pour contrefaçon par imitation de la prestigieuse marque. Les propriétaires du Grand cru Classé bordelais pense que la marque d’appellation Côte-deBourg cause du tort au Château Cheval Blanc.

Le motif de l’annulation de cette marque: la déceptivité. Par définition, ce terme fait référence à une marque qui est de nature à tromper, à induire le public en erreur sur la nature, la qualité et l’origine du produit. Ce que la Cour d’Appel confirme car «en incluant dans la deuxième marque de vin qu’elle commercialise au titre de la production de Château Nicoleau la dénomination Cheval Blanc, la SCEA Deliaune a manifestement tenté de se situer dans la sphère de notoriété de l’un des plus grands crus classés de Saint-Émilion et d’usurper les qualités inhérentes à ces derniers sans droit toponymique crédible.»

De leur côté, Laurent Deliaune, fils du créateur de la marque Château Guiraud-Cheval-Blanc, dit:  »pour moi c’est du vol ». La SCEA Deliaune affirme n’avoir jamais prétendu à la renommée du Château Cheval Blanc pour vendre son vin. Il est donc temps pour la marque de dire adieu à toute une histoire et à son identité depuis deux générations après avoir remporté plusieurs prix.

Le même jour que cette décision, le groupe LVMH annonce l’ouverture d’un Hôtel Cheval Blanc aux Maldives, composé d’une quarantaine de villas de luxe de plus de 100m2. Deux autres ouvertures de Cheval Blanc sont prévues d’ici 2013 dans le sultanat d’Oman et en Egypte.

S’ils n’acceptent pas qu’un vin ait le même nom en partie qu’eux, ils comptent bien développer la marque au delà du secteur du vin comme l’hôtellerie.

 

déc 19, 2011

admin

Actualités

1

Post by admin

One Response to Il ne peut y avoir qu’un seul Cheval Blanc

  1. Willy

    Il y a eu une histoire similaire avec le Château Cos d’Estournel il n’y a pas si longtemps. Ils ont demandé au Cos d’Eulalie d’enlever la premiere partie de leur nom car le terme « Cos » est déposé….

    View Comment