Interview de Paz Espejo du Château Lanessan

Petite interview de la plus espagnole des productrices bordelaises, Paz Espejo, qui revient sur son arrivée à la propriété, les différents millésimes dont elle s’est occupée et le style qu’elle souhaite insuffler au Château Lanessan.

– Pouvez vous me parler de votre première rencontre avec le Château Lanessan et ses vins ?
_A vrai dire, ma première dégustation de Château Lanessan fut lors de mon recrutement en tant que Directrice du domaine. A cette occasion-là, jai pu faire une verticale de différents millésimes des années 70,80, 90 et 2000, ce qui me permis de me rendre compte du potentiel du cru et de ses caractéristiques, malgré les différences entre les millésimes: finesse, fraîcheur, forte identité._

-En 2009 vous avez amorcé un nouveau départ sur cette propriété, quel a été votre état d’esprit et comment s’est-il traduit dans ce millésime?
_La volonté de la famille Bouteiller, propriétaire du cru, pour dynamiser et relancer l’image de la propriété, m’a motivée dans ma détermination à insuffler un air de changement. Sans changer totalement le style des vins, je me suis concentrée la première année à rajeunir l’image et à améliorer leur qualité. Mon but était pour les vendanges 2009, puisque je suis arrivée en août, d’élaborer des vins plus mûrs, plus denses, plus soyeux et plus complexes, sans perdre la fraîcheur de l’acidité qui nous caractérise et l’identité de notre terroir de graves pures: élégance, capacité de vieillissement._

– 2009, 2010 deux grands millésimes pour célébrer votre arrivée au Château, comment s’annonce le millésime 2011?
_2011 s’annonce comme un millésime plein et fidèle à l’expression du terroir, expressif et avec beaucoup de croquant. Nous sommes très satisfaits de la qualité, compte tenu des caprices de la météo qui ne nous a pas facilité le travail!_

– Dans quelles conditions aimez-vous déguster les vins du Château Lanessan (lieu, ambiance, accords mets/vins…)?
_Pour ce qui est de notre second vin, Les Calèches de Lanessan, c’est un vin tout en fruit et en rondeur, que je définirais comme gourmand. C’est un vin à partager avec des amis lors d’une soirée décontractée, qui est étonnant sur des mets aux accents exotiques et parfumés, tels un tajine de volaille par exemple, de par son volume, sa sucrosité et ses nuances d’épices douces. Quant à Lanessan, il est plus complexe et plus puissant. Il est à associer avec des viandes grillées, en particulier rouges ou de l’agneau grillé ou en gigot. Un foie-gras poêlé saura également le mettre en valeur parfaitement, en révélant ses nuances torréfiées, poivrées et sa fraîcheur. Je le partage volontiers avec mes bons amis, passionnés de belles découvertes gustatives.

– Si vous deviez comparer vos vins à une musique laquelle choisiriez-vous?
_Un standard de la soul des années 60._

– Comment regardez vous les millésimes plus vieux comme ce Lanessan 2002 mis en jeu pour le Grand Jeu Concours Anniversaire d’IntoTheWine ce week-end?
_Je le trouve vraiment surprenant. Ce millésime est maintenant ouvert, intense, avec des tanins tendres et un fruit charmant, droit et tout en fraîcheur. Il est tout à fait fidèle à l’expression élégante mais accessible d’un Haut-Médoc et il peut être bu dès maintenant ou attendre encore quelques années, car on lui devine une belle capacité de vieillissement._

Crédit photo: agence Fleurie.

 

jan 27, 2012

admin

Dossiers

0

Post by admin

Comments are closed.