IntotheWine, chargé de com.

## Suis-je devenu un danger pour la société actuelle ?

Il paraît que mes billets rendent tout à fait misérable la vie de mon éditeur. Il ne se passe pas de semaine que son téléphone n’explose sous les invectives et les menaces provoquées, semble-t-il, par les quelques lignes que je trace hebdomadairement à votre intention et, je le dis la main sur le cœur, en toute innocence.

Ma nature profonde, je vous l’assure, est dénuée de malice et ma conscience judéo-chrétienne m’interdit de vouloir causer à quiconque la moindre peine, encore moins le plus petit souci. Je ne surprendrai donc personne en proclamant urbi et orbi que je me sens non seulement prêt à battre ma coulpe et faire amende honorable devant la terre entière que j’ai apparemment offensée mais aussi à compatir au sort très dur qui est fait en ce moment aux « chargés de com. » de notre pays mis en danger par ma plume trop souvent ironique.

Mon éditeur (un saint homme journellement crucifié par la faute de mes égarements scripturaux) a ainsi recueilli les doléances éplorées (néanmoins vigoureuses) d’une gracieuse représentante de cette très sérieuse corporation, laquelle demoiselle venait de subir un étrillage en règle de la part de son meilleur client ulcéré par quelques gouailleuses réflexions qui, incidemment, ne s’adressaient ni à lui ni à ses œuvres.

Pour ne pas envenimer la situation, mon éditeur s’abstint de toute remarque sur ce contresens mais ne sût pas trouver de mots suffisamment convaincants pour consoler sa charmante interlocutrice – « vous comprenez, – confia-t-elle -, mon client ne peut tolérer qu’il puisse paraître un seul article négatif en rapport de près ou de loin avec sa personne…. » -.

Il me semble avoir déjà entendu ce propos mais c’était à Moscou et dans un autre siècle.

Cette très gentille chargée de com. devrait faire attention : si on la prenait au mot, sa vie s’en trouverait probablement simplifiée mais elle devrait s’inscrire rapidement au chômage. Dans un monde où seules les louanges sont acceptées qui aurait encore besoin d’une chargée de com. ?

Et Intothewine s’appeler la PRAVDA !

 
Post by admin

Comments are closed.