L’élevage du vin en mer : Nouvelle dégustation 2 ans après.

Emilie Gervoson, fille des propriétaires du Château Larrivet Haut-Brion, convie un petit nombre de privilégiés à une 7e Oenofolie exceptionnelle, qui s’annonce aussi riche d’enseignements œnologiques que de plaisirs gustatifs.

Celle-ci s’inscrit dans le cadre de l’expérience inédite, menée en 2012, autour du millésime rouge 2009. Après un élevage traditionnel de 18 mois, un barricot a été immergé dans le Bassin d’Arcachon, un autre a poursuivi son vieillissement en chai, tandis que le reste du vin a été mis en bouteille. 6 mois plus tard, une dégustation comparative, complétée par des analyses scientifiques, a permis de mettre en lumière les différences observées entre ces trois types d’élevage.

La question se pose donc aujourd’hui de savoir comment, deux ans plus tard, ces vins, ont continué d’évoluer ?

La réponse sera donnée, lors de cette nouvelle Oenofolie, qui conjuguera comme toujours exception – délectation – exploration pour le plus grand plaisir des esthètes, curieux et amateurs de vins, conviés à ce moment rare et mémorable.

Un événement gracieux, exclusivement sur inscription depuis le site [www.larrivethautbrion.fr] ou la page facebook du Château.

Il était une fois, une légende…

Le vin vieillirait-il mieux en mer ? Une rumeur datant du XVIIIe Bordeaux « de retour des Indes », après un long voyage sur les voiliers, se révélaient meilleurs. Il n’en fallait pas plus à Emilie Gervoson et Bruno Lemoine, Directeur Général et Vinificateur du Château Larrivet Haut-Brion, pour avoir envie de vérifier cette hypothèse. L’occasion également d’évaluer l’influence sur le vin d’un élevage prolongé. Ainsi, en 2012, une expérimentation œnologique singulière et inédite de 6 mois fut conduite en mer, en chai et en cave, autour du vin rouge du Château Larrivet Haut-Brion millésime 2009. Celle-ci fut menée de connivence avec Pierre-Guillaume Chiverry, de la Tonnellerie Radoux, et Joël Dupuch, ostréiculteur du Parc de l’Impératrice.

Au terme de l’expérience, des analyses scientifiques, ainsi qu’une dégustation comparative par un collège d’experts* ont été menées. Ces observations, présentées en avant-première aux journalistes en juin 2012, ont permis de constater de réelles différences entre ces trois types d’élevage : prolongé en mer, en chai et de manière traditionnelle.

Une invitation à déguster des vins uniques au monde

Depuis, ces vins ont tous été mis en bouteille, afin de poursuivre leur maturation. Le temps est venu aujourd’hui de renouveler la dégustation, afin de confirmer ou d’infirmer les résultats observés en 2012.

Pour le savoir, Emilie Gervoson va s’entourer des experts sollicités il y a deux ans, afin de proposer une nouvelle Oenofolie toujours plus exceptionnelle et originale autour d’une dégustation unique en son genre. Ce voyage des sens intime et rare réserve une fois de plus à ses participants d’étonnantes et merveilleuses découvertes.

 

juil 24, 2014

admin

Bons plans

0

Post by admin

Comments are closed.