L’hédonisme aujourd’hui c’est très régime !…

Le mois d’août est celui de l’hédonisme : fais ce qu’il te plaît et fais-toi plaisir. Oh, je vous entends déjà dénoncer ce laxisme et vitupérer les excès de toutes natures ! Eh bien, vous vous trompez complètement : l’hédonisme aujourd’hui c’est très régime.

Dans mon petit coin de paradis (non, je ne vous dirai pas où il se cache) je sors assez souvent de ma retraite pour sacrifier aux délices gastronomiques locaux.

Première constatation : Si dans l’ensemble la qualité de la chère semble augmenter d’une année sur l’autre, l’addition aussi. Malheureusement pas dans la même proportion que la baisse de la Tva dans la restauration.

Deuxième constatation : Le volume des mets diminue dans l’assiette à un rythme qui n’est pas sans rappeler la chute des indices boursiers. Ce rétrécissement est généralement camouflé artistement par une disposition aérée et décorative des différents ingrédients entrant dans la composition du plat. Les « émulsions » actuellement tant à la mode apportent un précieux concours à ce décor tout en trompe-l’œil. La cuisine « moléculaire » qui sévit dangereusement depuis qu’un vent ibérique souffle sur nos grandes toques, est en passe de devenir « cellulaire ». Attention ! si nous n’y prenons garde, nous tomberons bientôt dans la « nano-cuisine »…

Troisième constatation : Les verres deviennent si grands que le contenu d’une bouteille dispa-rait par enchantement avant que deux personnes ait eu le temps de se resservir. Il faut dire que les 75 centilitres en question ont été auparavant fortement ponctionnés par cette nouvelle caté-gorie de sommeliers diplômés qui s’arroge le privilège de boire le premier quart du flacon avant le client. Sans réduction de prix, évidemment. Notez que si on compare le prix du vin et celui de la nourriture dans un restaurant, force est de constater que le second paraît ridicule-ment bon marché par rapport au premier. A moins que ce soit le vin qui soit hors de prix….
Tout dépend sous quel angle on regarde la note.

En conclusion : allez au restaurant où que vous soyez en ce mois d’août 2011, c’est tout à fait régime. Vous en sortirez plus mince que vous n’y êtes entré, surtout du portefeuille.

Mais, enfin, n’est-ce pas la recette après laquelle courent tous les gouvernements ces jours-ci ? Une bonne cure d’amaigrissement !

 
Post by admin

Comments are closed.