La transparence, jusqu’au fond des verres

## « Transparence : Qui laisse passer la lumière » nous dit le Petit-Robert.

Transparence le mot magique à la mode. Il revient dans toutes les conversations, à la UNE des media, à la tribune du parlement, dans les discours et les cours magistraux. Cette année la Transparence se porte haut et fort.

Ainsi au nom de la transparence nous devons tout savoir sur la sexualité de grand-mère, le montant de votre compte en banque, le nombre de maîtresses du président, et même nos pensées intimes les plus secrètes, celles que nous n’oserions jamais confesser, comme, par exemple, l’irrésistible envie de devenir riche.

Le fait est que nous sommes en passe dans ce pays d’atteindre un niveau de transparence jamais égalé, grâce, il faut le reconnaître, à l’utilisation d’un appareillage de plus en plus sophistiqué. Vous aurez remarqué la multiplication récente des radars, caméras, micros, mouchards et autres joyeusetés de cet acabit dans les lieux publics et privés. Certains appellent cela de l’espionnage mais ce mot ne recouvre pas tout à fait la simple réalité car il faut y ajouter pour être complet la délation, le chantage et la coercition.

S’agissant de la Transparence, on pourrait croire que notre société est maintenant parfaitement au point mais ce serait méconnaître la loi du progrès qui une fois en marche, ne s’arrête jamais. Le drone vient parfaire le système que nous venons de brièvement évoquer.

Le drone, comme chacun sait, permet de se glisser inopinément à peu près partout dans une discrétion telle que lorsqu’on le repère, il est déjà trop tard. Equipé de caméras et de micros ultra sensibles de jour comme de nuit, ses yeux et ses oreilles ne laissent absolument rien passer. Il vous permet d’observer, à titre d’information, vos ouvriers en train de jouer à la belote à 11 h.45 au fin fond de la parcelle cadastrée AR 182 et même d’entendre ce qu’ils pensent de vous (si vous avez le cœur assez bien accroché pour écouter) .

Bref je ne vois pas comment quelque chose ou quelqu’un pourrait bien échapper aujourd’hui à notre immense désir de clarté.

Il reste quand même un gros problème : plus on se réclame de la transparence, moins on y voit clair.

Comprenne qui pourra !

 
Post by admin

Comments are closed.