Lalande de Pomerol : le Château de Viaud racheté par le groupe Chinois Cofco

## Le Château de Viaud, un Lalande-de-Pomerol, est désormais propriété chinoise. Après près de trois ans de discussions, l’entreprise d’Etat COFCO, gros opérateur du secteur agroalimentaire en Chine, et Philippe Raoux, vigneron négociant du Bordelais, sont parvenus à un accord.

Le géant chinois rachète les 21 hectares du vignoble AOC pour une dizaine de millions d’euros. C’est la première fois que l’Etat chinois achète une activité dans les vins de Bordeaux, mais plusieurs entreprises privées s’ y sont déjà essayées. Le premier à être passé à l’action, en 2008, était un groupe immobilier : le ‘Longhai international trading Co Ltd’, avait racheté les 60 hectares, dont 30 hectares de vignes, du Château Latour-Laguens.

En quelques années, la Chine est devenue le premier importateur des vins de Bordeaux. De quoi motiver COFCO pour prendre position dans la région. Le Château de Viaud n’était jusqu’à présent pas commercialisé en Chine ; la moitié de sa production -de 800 à 1.000 hectolitres annuels -partait à l’export, mais quasi exclusivement à destination des Etats-Unis. L’opération va aussi donner accès au groupe chinois à un savoir-faire. Il est aujourd’hui propriétaire d’une marque de vins incontournable en Chine, le Great Wall, qui, aux dires des connaisseurs, s’apparente à un vin à peine supérieur à notre Villageoise.

Pour Philippe Raoux, le deal ne s’arrête pas à la vente de son vignoble. Un accord commercial a été conclu pour l’un des trois domaines qui lui restent. Pierre Raoux, son fils, est pour un an dans les bureaux de COFCO à Pékin. Il met en place la vente de ses vins Château d’Arsac, un Margaux à fort potentiel de développement dans la République populaire.

COFCO a l’intention de poursuivre son expansion dans le secteur du vin. Le groupe a racheté il y a peu un vignoble au Chili et ne cache pas qu’il est très intéressé par le rachat d’autres vignobles dans le Bordelais. ‘COFCO est prêt à regarder d’autres dossiers’ explique Guillaume Rougier-Brierre, du cabinet d’avocats Gilles Loyrette Nouel qui a conseillé le groupe pour l’opération Château de Viaud. Un nouveau projet serait d’ailleurs dans les cartons.

Source : Les Echos (VALÉRIE LANDRIEU)

 
Post by admin

Comments are closed.