Le métier de vigneron : contraste entre les générations

## Comme pour beaucoup de professions, le métier de vigneron a évolué au cours du siècle dernier.

Depuis toujours, les vignes donnent le raisin autour du mois de septembre, la récolte se fait inéluctablement après l’été mais les techniques du travail de la vigne évoluent et il est intéressant de constater les évolutions du métier de vigneron au fil des années. Les innovations technologiques et les investissements des vignerons ont généré de grands changements.

A savoir aussi que l’œnologie est un domaine en constante évolution. Ce qui était vrai il y a quelques années se modifie, chaque détail est maintenant étudié pour analyser son impact sur le vin.

Il y a une cinquantaine d’année, les tracteurs n’étaient encore pas très répandus dans nos vignobles français. Les vignes étaient donc labourées avec des chevaux pour aérer le sol et le désherber. Cette méthode revient un petit peu à la mode avec le courant de la biodynamie.

![](media:3442 450)

Evidemment les machines à vendanger n’existaient pas non plus et toute la famille était recrutée pour les vendanges, même les plus jeunes. Le contraste est frappant, et le sol n’est pas traité de la même façon…

Un petit pressoir manuel à l’époque, il fallait être au moins quatre… !

![](media:3437 450)

Avec le pressoir pneumatique actuel, deux personnes suffisent.

Le pressurage des vins rouges étaient bien sûr effectués avec les pieds ! Le foulage du raisin se fait encore pour le folklore dans certaines régions.

![](media:3433)

On a remplacé les pieds par le pressoir ou le pigeage mécanique :

![](media:3435 450)

Les cuves en inox étaient encore de gros foudre en bois, moins facile pour réguler la température ou nettoyer la cuve… !

 

août 31, 2011

admin

Guides pratiques

0

Post by admin

Comments are closed.