Le premier musée de la vigne et du vin du Moyen-Orient au Liban

## La décision a été rendue publique hier à Beyrouth, le Liban accueillera en 2013 le premier musée de la vigne et du vin du Moyen-Orient.

Ce musée sera situé dans la vallée de la Békaa. C’est le lieu où la plupart des vignes libanaises sont plantées et aussi l’une des régions au monde où l’on a retrouvé les premières traces de vinifications.

La Fondation Johnny R. Saadé, qui est à l’initiative de ce projet, désire grâce à ce musée « mettre en valeur le patrimoine viticole et vinicole du Moyen-Orient et approfondir les connaissances du public ».

Les frères Saadé, ayant fait fortune dans l’industrie du voyage et l’immobilier, ont choisi d’investir dans le vin au Liban depuis déjà plusieurs années. Avant de s’impliquer dans la création de ce musée, ils avaient notamment investi 25 millions d’euros dans un vignoble de la vallée de la Békaa du nom de Château Marsyas .

Le musée sera géré par une équipe d’experts libanais et internationaux dont l’expert vigneron Stéphane Derenoncourt. Celui-ci a créé sa société Vignerons Consultants en 1999 et suit aujourd’hui de nombreux domaines à Bordeaux comme le Château Brown, le Château Prieuré-Lichine ou encore le [Château Paveil de Luze](http://www.intothewine.fr/producteur/fiche/france_bordeaux_le-medoc_margaux/chateau-paveil-de-luze  »Paveil de Luze »).

La création de ce musée s’inscrit dans une démarche de consolidation du secteur des vins au Liban. Ces dernières années, ce secteur n’a cessé de croître et est devenu un moteur des exportations libanaises, représentant aujourd’hui plusieurs dizaines de millions pour le PIB libanais.

Le Liban produit aujourd’hui 8 millions de bouteilles par an contre 5 millions au début des années 2000 et compte près de 30 domaines viticoles contre moins de 5 il y a 20 ans.

 

mai 12, 2011

admin

Actualités

0

Post by admin

Comments are closed.