Le taux d’alcool des vins souvent faussé sur l’étiquette

## Selon une enquête de l‘American Association of Wine Economists, les degrés d’alcool inscrits sur les bouteilles ne seraient pas toujours véridiques.

L’étude révélée par The Guardian a été menée sur 129 000 vins de différents vignobles du monde entier et sur une période de 16 ans. Le résultat est flagrant, beaucoup de vignerons baissent systématiquement le taux d’alcool de leurs vins sur les étiquettes. L’étude a révélé que 57% des vins avaient un degré d’alcool supérieur à ce qu’indiquait l’étiquette.

Tandis que la moyenne des taux inscrits sur les étiquettes des 129 000 bouteilles était de 13,1%, le moyenne des taux mesurés se situait à 13,6%. Une différence insignifiante? Pas pour tout le monde. Cette légère baisse peut faire la différence pour certains consommateurs hésitant à reprendre un dernier verre…

Selon le rapport réalisé par des chercheurs de l’Université de Californie, « Certains vignerons ont admis qu’ils choisissaient délibérément de baisser le taux d’alcool sur l’étiquette, tout en respectant l’écart admis par la loi, car ils pensaient que ce serait avantageux pour vendre leur vin. ».

Jancis Robinson, importante critique vin britannique, a ajouté: « Ils savent que beaucoup de personnes « goûtent avec les yeux » en premier, en regardant le taux d’alcool sur l’étiquette. »

Michael Cox, directeur de Wines of Chile au Royaume-Uni, a refusé d’admettre que les vins chiliens faisaient parti de ces vins sous-estimés en matière d’alcool sur l’étiquette. Pour lui, certains consommateurs apprécient les hauts degrés d’alcool. Mais il a tout de même ajouté: « Il y a une tendance envers les vins contenant peu d’alcool, il y a donc, en quelques sortes, une nouvelle cible marketing. »

 

juil 13, 2011

admin

Actualités

2

Post by admin

2 Responses to Le taux d’alcool des vins souvent faussé sur l’étiquette

  1. Vinodis

    Est-ce que c’est le taux d’alcool qui dérange le consommateur ou le déséquilibre avec l’alcool ?
    Notre boulot de professionnel est de faire comprendre aux consommateurs qu’il ne sert à rien de s’affoler si on voit 14% d’alcool sur une bouteille mais plutôt \ »Est-ce que la matière, l’acidité, fraîcheur (et accessoirement le bois) sont en harmonie avec le taux d’alcool ?\ »
    Comparez donc un vin à 12% d’alcool où il y a un déséquilibre en alcool avec un autre vin à 14% d’alcool qui est bien équilibré et vous verrez la différence.

    View Comment
  2. Dudule

    Je suis d’accord avec Vinodis mais il n’empêche que l’information du degré d’alcool sur les bouteilles semble avoir un impact sur le consommateur sinon pourquoi les producteurs baisseraient-ils le taux d’alcool sur l’étiquette.
    Comme souvent le problème réside dans l’information à force de la simplifier (ici au seul taux d’alcool affiché sur l’étiquette) on perd les subtilités qui font qu’un vin est bon ou ne l’est pas.

    View Comment