Les caves du Vatican

## Le Vatican chouchou des media, on ne s’y attendait pas vraiment.

Mais objet de l’admiration (connaisseuse) des adorateurs de la dive bouteille, c’est un scoop !

Pas un pilier de comptoir, de fan du petit ballon de rouge, ni un clodo de France, de Navarre et peut-être du monde, qui n’ait les yeux de Chimène pour la cité papale depuis que les statistiques ont livré le vrai secret du Vatican : LES CAVES !

Au dernier relevé, la consommation de vin par tête d’habitant pulvérise les records planétaires : les 832 habitants se farcissent chacun en moyenne pas moins de 54,78 litres par an !

De quoi faire tourner les têtes …et rendre honteux les consommateurs français, italiens, espagnols, portugais etc…qui trainent loin derrière pareille performance..

J’imagine sans effort particulier qu’avec une addiction aussi marquée au breuvage bibliquement adoubé par Noé, l’ambiance Vaticane doit être plutôt détendue et pour tout dire rigolote en fin de journée. Peut-être la raison pour laquelle les architectes
successifs ont doté les couloirs d’une largeur exceptionnelle .

Mais ce n’est pas tout : on suppose, avec des chances raisonnables de vraisemblance, que la consommation personnelle du Souverain Pontife se situe à un niveau infiniment plus modeste que ces fameux 54,78 litres et qu’il en va de même pour ses principaux
collaborateurs beaucoup trop occupés pour avoir le temps matériel nécessaire à l’absorption d’un tel volume du céleste breuvage.

Si les intentions divines restent impénétrables, les lois têtues de l’arithmétique ont été exposées urbi et orbi depuis assez longtemps pour qu’on déduise un pourcentage « x » du chiffre de la population vaticane, cette inconnue représentant le taux modérateur appliqué à la consommation personnelle de Sa Sainteté et de sa suite immédiate.

Cette soustraction ayant pour effet d’augmenter la moyenne de consommation des autres habitants « ordinaires » du Vatican, on peut s’autoriser le postulat suivant, sans courir le risque d’affoler le monde des mathématiques, que la véritable consommation
moyenne « y » par habitant du territoire du Pasteur de Rome, quoiqu’impossible à calculer précisément, n’en reste pas moins SCANDALEUSEMENT élevée.

Il ne vous aura pas échappé que le Pape nouvellement et triomphalement élu présente outre un caractère naturellement simple, une propension au solide bon sens. Il en a fait amplement la preuve en accédant au trône de Saint Pierre : il s’est empressé de refuser la voiture et le chauffeur qui l’attendaient pour le conduire à la rencontre de son peuple de fidèles et préféré y aller à pied. Par simplicité …ou par prudence ?

 
Post by admin

One Response to Les caves du Vatican

  1. IntotheWine

    @T ce n’est bien sur pas \ »SCANDALEUX\ » c’est du second degré !

    Je me renseigne pour la consommation de vin à l’Elysée mais si vous avez regardé l’émission capital sur M6 dimanche soir vous avez du voir que les caves du palais étaient elles aussi soumises à des restrictions.

    View Comment