Les foires aux vins s’exportent en Chine

## Une enquète parue sur le site [Aujourd’hui la Chine](http://chine.aujourdhuilemonde.com  »d ») nous informe de l’ampleur que prend le phénomène Foire aux vins dans ce pays. Preuve qu’il y ait des idées françaises que l’on arrive à exporter au pays du soleil levant.

La Chine est devenu en dix ans un marché incontournable pour les vins Français. La consommation de vin des classes supérieurs a explosée et l’engouement pour certains grands crus du bordelais dépasse parfois l’entendement (voir à quels prix les bouteilles de Lafite s’arrachent…).

Si le marché est porteur il reste encore prometteur et de nombreux importateurs et distributeurs tentent de  »démocratiser » cette boisson devenu tendance.

On voit donc apparaître de nombreuses foires aux vins notamment chez les enseignes de la grande distribution française, comme Auchan ou Carrefour, très présentes sur le territoire chinois.

En proposant des dégustations mais aussi des rencontres avec des producteurs et des promotions très avantageuses ces enseignes attire un public large et nouveau pour qui ces foires aux vins sont l’occasion de se constituer une cave à moindre frais.
 »Les trois premiers jours, il y aura -20% sur toute la marchandise, à déduire de prix très bas négociés au préalable avec les fournisseurs. C’est très intéressant pour les consommateurs », résume Matthieu Houssais, en charge des importations de vin chez Carrefour en Chine.

 »Le problème du vin importé c’est qu’avec les différentes taxes, le prix du transport et la marge des importateurs, les prix sont souvent décourageants, même pour des expatriés. Ce qu’on essaye de faire, avec la gamme de vin Carrefour par exemple, c’est de montrer qu’il n’y a pas forcément besoin de dépenser des fortunes pour avoir une bouteille de vin correcte sur sa table ».

Le phénomène foire aux vins se développe tellement que l’on en retrouve toute l’année, plus ou moins professionnelles :
 »Il y a sans doute une foire aux vins toutes les semaines quelque part en Chine, mais il y en a différent types, estime Jonathan Dahan représentant du producteur négociant Borio-manoux à Canton. Certaines sont vraiment axées sur le vin comme Top Wine à Pékin, alors que d’autres mélangent le vin à d’autres produits. Enfin, certaines sont vraiment secondaires, on y trouve un peu de tout, comme dans un marché aux puces ».

On peut en tout cas parier sur le fait que les foires aux vins ont un bel avenir devant elles en Chine, car l’engouement ne se dément pas, comme l’a prouvé l’année dernière le Dine and Wine festival de Hong Kong, qui avait regroupé plus de 111 000 visiteurs sur trois jours.

 
Post by admin

Comments are closed.