Pour ou contre le Beaujolais Nouveau ?

Chaque troisième jeudi du mois de Novembre, le Beaujolais Nouveau est fêté aux quatre coins de la planète. Véritable marronnier pour la presse, spécialisée ou pas, on n’échappe pas au Bojojo et son désormais célèbre goût de banane chaque année.

Derrière cet engouement incroyable et ce phénomène festif planétaire (on célèbre le Beaujolais Nouveau partout comme au Japon où l’on se baigne carrément dedans !) s’élèvent tout de même des voix de protestations.

Vins de piètre qualité, fête populaire ultra marketée, écoulage de stocks… le beaujolais nouveau a aussi mauvaise réputation.
Une mauvaise réputation qui selon certains nivellerait vers le bas l’ensemble de l’appellation et les crus du Beaujolais dit classique.

Pour y voir plus clair nous avons posé quelques questions à deux spécialistes, Miss Vicky Wine qu’on ne présente plus dans la blogosphère viticole… et Philippe de Cantenac journaliste à la Revue du vin de France.

Pour ceux qui vivent sur une autre planète et qui ne connaissent pas encore Miss Vicky Wine voici la description que donne un article récent du progrès.fr : « Miss Vicky Wine. « Une marque, un esprit, un concept ». Elle, c'est Anne-Victoire Jocteur Monrozier, 28 ans. Une pink lady version 2.0, wine blogueuse, globe trotteuse du vin, « beaujoleuse » grâce à un papa néo-vigneron à Fleurie (Château des Moriers) et organisatrice de wine tastings en France et à l'étranger ».

Philippe Cantenac quant à lui s'était déjà prononcé sur le Beaujolais Nouveau il y a quelques années notamment dans un article intitulé Beaujolais Nouveau : "Jamais très bon" dans le magazine Lyon Mag

« le beaujolais nouveau était le vilain petit canard »

"Cela fait seulement quelques années que j'en bois" nous confie Miss Vicky Wine car "le Beaujolais nouveau était le vilain petit canard". D'après cette blogueuse reconnue, la mauvaise réputation est en partie due aux arômes que donnaient les levures utilisées il y a quelques années et qui révélaient ce fameux goût de banane. "Après avoir dégusté les Beaujolais Nouveau cette année, on peut déjà dire que les arômes de fruits sont plus représentatif du raisin et du terroir, 2011 : la mûre et la fraise des bois. Certains ont des arômes fruits caramélisés et d'autres se tournent plus vers le terroir".

Selon Philippe de Cantenac, il ne faut pas parler de "mauvaise réputation car le terme est trop péjoratif" mais plutôt d'un vin qui fragilise les vins de cru de l'Appellation Beaujolais à cause de ses vertus légères et simples. "Le Beaujolais Nouveau est un vin léger à boire rapidement et surtout à partager avec ses amis".

Alors pourquoi autant de rivalité entre le Beaujolais dit "classique" et le Beaujolais Nouveau? La réponse de Vicky: "Ca m'énerve! Les meilleurs vins de la région sont censés tirer la région vers le haut. Sauf que les plus grands se font appeler Grands Vins de Bourgogne et dénigrent le beaujolais. D'autres part les 10 crus ensemble n'ont pas encore atteints la force de communication du Nouveau. Dans cette région le Beaujolais Nouveau y est pour beaucoup dans la notoriété du Beaujolais. Il ne devrait donc pas y avoir de rivalité car les deux sont complémentaires". Certains producteurs utilisent bien le Beaujolais Nouveau comme produit d'appel pour promouvoir le reste de la production.

« Le coté obscur du Beaujolais Nouveau »

Mais attention, "l'impact du Beaujolais est malheureusement à double tranchant" selon Philippe de Cantenac. D'un côté il y a le point de vue économique car ce vin "permet aux vignerons de vivre, de ne pas avoir de stock et surtout d'avoir des rentrées d'argent rapidement". Il est donc vendu comme "un vin léger, festif et sans prétention". Et de l'autre, il y a "le côté obscur"... Le Beaujolais Nouveau fait peur aux vignerons qui ont des crus, c'est à dire de vrais vins de terroir qui se gardent très bien, car ils pâtissent de la réputation du Beaujolais Nouveau. On se retrouve ainsi confronté à un problème: celui "d'une appellation qui fait sa promotion sur le Beaujolais Nouveau" et c'est la raison pour laquelle "on assimile trop souvent le Beaujolais dans son ensemble au Beaujolais Nouveau".

Les Français, toujours fans du Beaujolais Nouveau

Selon un sondage exclusif LSA/Toluna QuickSurveys, 60,25 % des français pensent fêter l'arrivée du Beaujolais Nouveau. Il reste donc une grande majorité de gens pour qui le Beaujolais Nouveau est une bonne occasion de faire la fête peut-être même de découvrir à terme une appellation très riche.

Et vous alors pour ou contre le Beaujolais nouveau ?

En Prime retrouvez la carte de tous les bars à vins de France où vous pourrez dès demain déguster le Beaujolais Nouveau 2012 de Miss Vicky Wine.

Un commentaire sur cet article Voir les commentaires

Article précédent
Château Larrivet Haut-Brion convie Ruinart et Caviar de France à "jouer du palais".
Article suivant
A vos marques... Prêts... Crachez!

A lire aussi



Devenez contributeur sur Intothewine.com !Passionné de vin rouge ?
Incollable sur le bouchon en liège ?
Contactez-nous

A découvrir aussi

Excellence

France, Bordeaux, Blaye-côtes-de-bordeaux
Voir sa fiche

Château Gigault cuvée Viva

France, Bordeaux, Premières-Côtes-de-Blaye
Voir sa fiche
Ecrire un commentaire

Un commentaire sur cet article

chocovino

le 16/11/11 à 17:50

Ce n'est pas pour faire le rabat-joie mais je l'ai goutté l'année dernière et je lui ai encore trouvé ce gout de banane.
Votre commentaire

Veuillez rédiger votre message.

* :
* :
Captcha * :
* :
Envoyer mon commentaire