Gérard Depardieu, nouveau symbole de la viticulture russe ?

Les tribulations de notre Gérard (plus tout à fait) national fascine les médias en ce début d’année.

Si son nouveau passeport russe est un bon coup de communication pour Poutine, la nouvelle nationalité du plus français des nouveaux russes intéresse également les viticulteurs de ce pays.

Car cette nouvelle terre d’accueil, bien connue pour sa vodka, produit également du vin et aimerait le faire un peu plus savoir…

La viticulture Russe espère un coup de pouce d'Obélix.

"Si M.Depardieu souhaite produire du vin en Russie, il trouvera des partenaires et un bon terroir. Et s'il prend la décision de produire du vin en Russie, nous l'accueillerons volontiers dans nos rangs", a déclaré Léonid Popovitch, président de l'Union des viticulteurs et viniculteurs de Russie.

Les terroirs de la Russie sont aujourd’hui peu reconnus et souffrent d’une mauvaise image, pas toujours illégitime.
Le pays possède de vastes régions agricoles entre la mer Caspienne et la mer Noire, là où les conditions climatiques sont les plus favorables pour la culture de la vigne.

Les grandes régions viticoles Russes portant les noms de Gai-Kodzor et Kavkaz, sont productrices de vins de table et veilleraient même à une utilisation extrêmement modérée de pesticides.

Il est vrai qu'un investissement viticole de l'acteur en Russie, au moment même où tout le monde ne parle que de lui mettrait un sérieux coup de projecteur sur ces vins méconnus.

Une passion du vin qui n’a pas de frontières.

Ce ne serait pas la première fois que Gérard Depardieu se lancerait dans un projet viticole en dehors des frontières françaises. On le sait très attaché à son vignoble en Anjou (Château Tigné qu’il possède depuis 1989) mais sa passion du vin ne s’arrête pas là…
Italie, Argentine, Maroc, Algérie, Depardieu possède même déjà des vignes sur les bords de la mer noire, mais pas en Russie, en Ukraine dans la région de Crimée.

Le dernier vignoble acquis par l’acteur en Ukraine, se situe à proximité du village d'Ouglovoïe. « On y cultive du raisin d’élite », a déclaré la responsable du domaine. En plus de ses nouvelles vignes, Depardieu s’occupe également de la restauration d’un établissement viticole Ukrainien dans la même région.

La République de Crimée possède une surface viticole très importante : elle produit des vins doux et des vins rouges dont raffolent les Ukrainiens. Au sud, dans la zone côtière de la mer Noire, on produit du blanc sec mais aussi des vins de table.

Gérard Depardieu nouvel ambassadeur des vins russes ?

Peu vraisemblable pour le moment même si avec lui tous les pronostics semblent se casser la gueule.

Rien n'a l'air prévisible chez ce personnage qui se retrouve toujours là où on ne l'attend pas comme l'explique aujourd'hui son ami Jacques Attali dans une tribune sur le site Slate :

"Gérard déteste les frontières, les limites, les interdits. Il suffit qu'on prétende lui défendre de faire telle ou telle chose pour qu'il en ait une envie irrésistible."

Un commentaire sur cet article Voir les commentaires

Article précédent
Plus de vin rouge après un don du sang.
Article suivant
Lionel Messi, 4 ballons d'or et 4 cuvées à son nom

A lire aussi



Devenez contributeur sur Intothewine.com !Passionné de vin rouge ?
Incollable sur le bouchon en liège ?
Contactez-nous

Ecrire un commentaire

Un commentaire sur cet article

matt

le 17/01/13 à 15:06

Je l'aime bien moi Gérard même dans sa démesure. On regrette aujourd'hui des personnalités tout aussi extravagante comme Gainsbourg qui avait également sa propre vision du FISC. Y en a marre de tout ces types lisses qui ne boivent pas une goutte de vin, ne mangent pas gras, sont irréprochable (sur le papier) et qui explique à la terre entière ce qu'il faut faire ou ne pas faire. Vive depardieu qu'il s'installe où il l'entend qu'il y fasse du vin si ça lui chante et surtout qu'il continue à me faire marrer.
Votre commentaire

Veuillez rédiger votre message.

* :
* :
Captcha * :
* :
Envoyer mon commentaire