Pour la première fois un logo AB sur la bouteille d’un 1er Cru Classé 1855

Le Château Guiraud est un vin blanc liquoreux de la région de Sauterne, l’un de ses propriétaires Xavier Planty est impliqué dans le bio depuis 1996. C’est le millésime 2011 qui portera le fruit de tous ces efforts sur sa bouteille.

On nous annonçait la [fin du logo AB](http://www.intothewine.fr/magazine/breves-et-agenda/la-fin-du-label-ab-pour-les-vins-bios  »fin label AB ») il y a moins d’un mois mais le label semble retrouver du sens avec l’adoption de [nouvelles règles pour le  »vin biologique »](http://europa.eu/rapid/pressReleasesAction.do?reference=IP%2F12%2F113&format=HTML&aged=0&language=FR&guiLanguage=en  »nouvelles règles »)

Egalement agriculteur, M. Planty évoque cette époque où il a fini par en avoir  »ras-le-bol » des traitements phytosanitaires sur ses cultures de maïs et sa vigne personnelle de 15 hectares. La mort d’un cancer, en 1994, d’un ami chef de culture  »ayant passé sa vie au milieu des produits chimiques » l’a convaincu de  »travailler autrement ».

###  »C’est facile de faire du bio »

Monsieur Planty a donc commencé par faire des essais sur 12 hectares, il a connu  »quelques échecs » pour se  »faire la main », la première démarche a été la régénération des sols avec des composts liquides afin de  »retrouver une végétation herbacée » entre les ceps.

 »Au lieu de nourrir le sol avec de l’engrais, on le nourrit avec des bactéries, des populations telluriques classiques comme dans tout sol forestier. C’est facile de faire du bio » .

Le renouveau de la biodiversité est notamment aussi dû à la plantation de six km de haies  »capables d’abriter des insectes et de les nourrir au printemps ». Dans la masse des insectes revenus, ceux qui se nourrissent des prédateurs de la vigne ont permis en 2004 au viticulteur d’en finir complètement avec l’utilisation d’insecticides.

Une étude faite sur les 100 hectares de château Guiraud a démontré que 635 espèces d’insectes différents avaient été recensées, contre moins de 200 dans les vignes dites en  »agriculture conventionnelle ».

###  »Un mouvement est en train d’apparaitre »

Monsieur Planty affirme qu’un mouvement est en train d’apparaitre. De nombreux châteaux du Bordelais montrent vouloir suivre le même chemin.  »Il y en a qui font du bio mais ne le disent pas », indique-t-on au syndicat des vignerons bio d’Aquitaine. D’autres, n’ayant pas la certification, assurent en faire mais omettent de dire qu’il s’agit de tests sur quelques rangées de vignes…

(source AFP)

 

fév 27, 2012

admin

Actualités

1

Post by admin

One Response to Pour la première fois un logo AB sur la bouteille d’un 1er Cru Classé 1855