Programme viticole des candidats potentiels à la présidence de la république

#### A seulement treize mois des présidentielles, il devient indispensable de s’inquiéter du programme viticole des candidats potentiels à la magistrature suprême.

Dyonisos se devait d’organiser ses propres primaires, aussi ai-je adressé à chaque potentiel postulant la petite note que voilà :

« Cher Candidat Potentiel,Comment vous situez-vous dans l’univers bachique ? Pouvez-vous résumer en deux lignes votre projet pour notre filière ? »

Aucune des personnalités contactées n’a rechigné à répondre et je vous livre leur profession de foi vineuse dans l’ordre chronologique de leur réception pour ne favoriser personne.

**BESANCENOT**- Je suis pour le verre de vin unique et démocratique. Mon premier souci sera de supprimer « le coup du facteur » qui privilégie abusivement les postiers (je sais de quoi je parle).

**MELANCHON** – Etant pour la lutte des classes, je commencerai par annuler le classement de 1855 et d’ailleurs tous les classements, le but demeurant d’obtenir des vins sans classe.

**MONTEBOURG** – J’aime beaucoup le bordeaux mais je préfère le vin.

**JUPPE** – J’aime beaucoup le bourgogne mais je préfère le vin.

**LE PEN (Marine)** – Vous me saoulez avec vos questions oiseuses, vous savez très bien qu’au F.N. on n’aime pas les vins de couleur. De toute façon on fera jouer la préférence nationale.

**AUBRY (Martine)** – Je suis pour une société plus juste. Aujourd’hui dans ce pays il y a des gens qui vivent avec moins d’une bouteille de vin par jour. C’est insupportable. Au même moment les statistiques de la police routière confirment que certains boivent beaucoup plus que d’autres. C’est inacceptable. J’instaurerai un smic du vin et je recommanderai qu’il ne soit pas inférieur au magnum par repas et par personne.

**HOLLANDE**- Je suis un homme de synthèse : le vin sans classe, obligatoire et issu de la diversité, me paraît s’imposer. Pour le reste , à chacun selon sa soif.

**ROYAL (Ségolène)**- Moi, je suis pour les coopératives. Les consommateurs s’autogéreront.
Tout le monde sera grisé.

**D.S.K.** – Le contexte global est grave. Je commence par supprimer la Tva sur le vin tout en la triplant sur le verre, le bouchon, l’étiquette et la caisse. Au final tous les trous sont bouchés. Génial, non ?

**SARKOZY**– Le vin ? C’est un peu comme la Princesse de Clèves : on en fait tout un plat mais on peut s’en passer. Puisque vous insistez, j’en parlerai à Carla. Elle est intelligente, vous savez, elle a même des idées.

**BORLOO** – C’est déjà inscrit : dès que je suis élu, le vin sera remboursé par la Sécu.

VENEZ VOTER EN MASSE AUX PRIMAIRES DE DYONISOS. Pour participer il faut être majeur et justifier d’un taux d’alcoolémie suffisant.

Le résultat, je le connais déjà mais CHUT…je ne veux pas vous influencer.

 
Post by admin

Comments are closed.