“Red Obsession” : Bordeaux, l’Eldorado, la Chine et Russell Crowe

###La fièvre rouge

Ces derniers temps, le film documentaire sur le vin “Red Obsession”, en pleine tournée des festivals fait parler de lui. On en entend parler ici et là et certains le comparent même déjà au très controversé “Mondovino” de Jonathan Nossiter qui avait défrayé la chronique en 2005.

Depuis quelques années les prix des vins de Bordeaux ont grimpé de manière exponentielle, et les chinois y seraient pour quelque chose. C’est en tout cas la thèse soutenue par Warwick Ross, réalisateur et vigneron, et David Roach, scénariste de renom, qui se sont réunis pour réaliser ce documentaire intitulé  »Red Obsession ».

Les chinois ont une tendance à s’enticher, et à se passionner pour certaines choses. Et lorsqu’ils se voient possédés par une passion nouvelle, ils sont pris d’une fièvre frénétique pour arriver à satiété. Leur nouvelle idée fixe : les grands crus bordelais.

###“Quand le rouge devient plus précieux que l’or”

Une aubaine pour les vins de Bordeaux, les derniers en liste à s’être fait prendre dans cette spirale chinoise, qui ont vu leur marché s’enrichir très rapidement, et leurs prix monter jusqu’à des cimes jamais atteintes auparavant. Tel est le prisme par lequel les réalisateurs ont souhaité analyser le sujet, très bien résumé par le pitch du film : “Quand le rouge devient plus précieux que l’or”.

Lafite, Margaux, Pétrus et Latour sont autant de noms qui seront capables de mettre en émoi des foules immenses de chinois. Pour Warwick Ross, il s’agissait de “fixer ce moment d’excitation frénétique”, et de mettre le doigt sur cette tendance à la croissance de la consommation du vin en Chine.

Red Obsession from Lion Rock Films on Vimeo.

###La Chine sixième producteur en 2016 : un poids considérable

Cette consommation est le fruit de toute une atmosphère exacerbée par l’aspect élitiste des grands crus bordelais et des velléités d’”occidentalisation” d’un nombre croissant de chinois. Ainsi la Chine est-elle devenue en quelques années le cinquième pays consommateur de vin au monde. Et tout porte à croire, qu’elle sera bientôt un producteur majeur capable de rivaliser avec les français, les italiens et les américains qui règnent sur le monde viticole.

Selon une étude, la Chine devrait devenir le sixième producteur au monde en 2016, elle fait donc preuve que son intérêt pour le vin ne doit pas être négligé. A titre d’exemple la RVF diffuse deux fois plus d’exemplaires (100 000) en Chine qu’en France.

Passion et obsession des chinois pour le vin rouge de Bordeaux. De la Chine à Bordeaux en passant par l’Australie “Red Obsession” s’attarde sur ce qui est sûrement un tournant pour tout le Mondovino, dont les principales figures font d’ailleurs part de leurs impressions tout au long du film. Le tout porté par la chaude et graveleuse voix de Russell Crowe, lui-même amateur éclairé de vin.

![](media:9031 500x)

Un film qui arrive au moment où les [chinois ](http://www.placementvin.org/placement-vin-chine/  » »)commencent à tourner le dos au grands crus bordelais.

 

avr 22, 2013

admin

Actualités

0

Post by admin

Comments are closed.