Redressement productif : Faut-il boire Français ?

## Un « billetiste » parcourt beaucoup de publications et navigue aussi pas mal sur la toile.

Je repère en ce moment un phénomène curieux. S’agirait-il de ce que les « pros » du journalisme nomment un « marronnier » ?

C’est à qui informera ses lecteurs de l’épanouissement soudain de nouveaux vignobles sur des terroirs improbables allant de la Terre de Feu au cercle polaire en passant par des îles lointaines aux noms poétiques quoique imprononçables aussi bien que des contrées inconnues qui s’écrivent à l’aide de signes impossibles à reproduire.

Mûs par une ardeur contagieuse et un ensemble exemplaire, les auteurs de ces articles (au moins 1.500 signes Arial unicode) veulent nous persuader que les produits très originaux, étonnants, intéressants nés de traditions et terroirs viticoles infiniment plus anciens, authentiques, originaux et intéressants que les nôtres, vont, avant que nous n’ayons eu le temps de les goûter (liste des revendeurs en bas de page quand même), déferler en un raz de marée, un tsunami irrésistible sur nos marchés, balayant de la surface de la terre de leurs flots implacables , nos malheureuses cuvées indigènes.

Je ne suis pas convaincu. Je reste aussi zen qu’un moine tibétain. Aucun raz de marée, nul tsunami n’emportera dans ses flots maléfiques les fleurons de nos vignobles.

Avec l’amende « comportementale » dont je vous entretenais dernièrement ([cf article](http://www.intothewine.fr/magazine/le-billet-de-dyonisos/vers-un-abandon-de-la-taxe-comportementale-sur-le-vin  »article taxe comportementale vin »)), vous pensez bien que tant qu’à payer une contravention, je préfère qu’elle soit citoyenne et m’en tenir à la recommandation de l’excellent Montebourg, donc boire français.

Vous allez voir, on va tous s’y mettre au redressement productif !

 
Post by admin

Comments are closed.