Ruinart, caviar et Château Larrivet Haut-Brion pour une dégustation d’exception

On vous avez déjà parlé du concept : une dégustation originale dans un lieu insolite ouverte à tous mais aux places limitées et nous vous avions annoncé que cette nouvelle édition se tiendrait au cœur de la capitale dans un endroit secret.

A l’origine du projet : Emilie Gervoson, qui depuis 3 ans donne un nouveau souffle à la propriété notamment avec son dynamisme et avec des initiatives comme celle-là.

Grâce à un désistement de dernière minute j’ai pu me rendre à cette oenofolie dont le thème avait sans nul doute attiré du beau monde : Ruinart, Caviar et bien sur Larrivet Haut-Brion en dégustation dans un caveau encore mystérieux…
Faisant parti des « Happy Few » je reçois un mail avec l’adresse qui n’avait plus rien de secret pour moi. Croisement de la rue de Verneuil et de la rue de Beaune dans le 6°, c’est l’endroit exact d’un super caviste dont nous vous avions aussi parlé : [Wine Sitting.](http://www.intothewine.fr/magazine/bons-plans/wine-sitting-une-autre-idee-du-caviste  »Wine sitting »)

Petit passage obligé devant l’ancienne demeure taguée de Gainsbourg qui était un habitué du Raspoutine et que je pense devais aimer le bon caviar et le grand champagne (pour le Château Larrivet Haut-Brion je ne sais pas mais je suis sur qu’il aurait apprécié 😉

Enfin arrivé ! C’est au sous-sol de Wine Sitting que ça ce passe… Une magnifique petite cave voutée et pas facile d’accès quand on dépasse le mètre 75 spécialement aménagée pour l’occasion.
![](media:4273 500×300)

Trois barriques déposées dans le fond où Patrick Meraz, maître de chai du Château Larrivet Haut-Brion, Sébastien Pommeret de Caviar de France et Frédéric Panaiotis chef de cave des Champagnes Ruinart ont pris place.

Emilie Gervoson introduit son concept et présente tout le monde, la dégustation commence dans une ambiance encore un peu froide mais qui se réchauffe à l’annonce du programme :

– [Château Larrivet Haut-Brion blanc 2004](http://www.intothewine.fr/producteur/chateau-larrivet-haut-brion/ses-vins/chateau-larrivet-haut-brion-27635/2004  »lhb blanc 2004 ») puis Ruinart 2004 (en magnum) sur du caviar Diva
Château Larrivet Haut-Brion blanc 2007 (en Magnum) puis Dom Ruinart 2002 sur du caviar Ebene.

L’alliance du premier blanc servi avec le caviar Diva est assez surprenante mais intéressante. Je ne suis pas un spécialiste du caviar mais celui-ci à un coté léger qui fait ressortir un goût de noisettes. Les aromes d’agrumes qui ressortent du Larrivet 2004 vont bien avec la fraicheur de ce caviar même si, pour certains des invités, ils tuent un peu ce goût de noisettes.
![](media:4276 500×300)
Un accord Ruinart/caviar plus classique ensuite mais une vraie réussite sur ce millésime 2004 avec une grande finesse et une bonne longueur en bouche.
![](media:4261 500×300)
On passe à la deuxième dégustation avec cette fois du très lourd puisque le caviar Ebene est la véritable star de la maison (très apprécié des grands chefs) avec un superbe millésime en blanc et en magnum du château Larrivet Haut-Brion mais aussi bien sur du Dom Ruinart 2002.
![](media:4264 500×300)
Plus puissant mais très équilibré le caviar Ebene a une incroyable tenue en bouche tout comme la cuvée de Dom Ruinart qui sublime l’accord. Un accord très réussi aussi sur cet excellent millésime 2007 du Château Larrivet, très ample et avec un fruit plus discret, l’alliance est ici unanime !

Un grand succès cette seconde édition, à refaire ou à découvrir car c’est à chaque fois différent.
Pour la prochaine Oenofolie, Emilie devrait prendre le large et pense à une édition à l’étranger.

Où ? On ne sait pas encore, affaire à suivre donc…

 

nov 23, 2011

admin

Bons plans

0

Post by admin

Comments are closed.