Vignobles Garcin

Home » Vignobles Garcin

 

Sylviane Garcin-Cathiard : Venez découvrir les vignobles garcin : le Château Haut Bergey, le Château Branon, le Château Barde-Haut, le Clos l’Église, propriétés de la famille Garcin et partager avec nous vos impressions sur nos vins.

Femme de challenges, et passionnée de terroirs, Sylviane Garcin-Cathiard, ancienne skieuse de talent, s’est attaquée aux rudes pentes du milieu viticole bordelais.

La première acquisition des vignobles Garcin fût le Château Haut Bergey (Pessac Léognan). Véritable chef d’œuvre reconstruit en 1850, les terres qui l’entourent retrouvèrent leur passé viticole en 1957. Depuis mars 1991, Sylviane Garcin Cathiard a dirigé ses équipes pour rendre toutes les lettres de noblesse à ce magnifique terroir et à son vignoble.

Dans la continuité de ses investissements et de ses challenges, Sylviane Garcin Cathiard fît dans un second temps l’acquisition d’un vieux Château en ruine, situé au cœur du village de Léognan voué aux gémonies des bâtisseurs d’immeubles.

L’étude géologique révéla que ses terres à conquérir se positionnaient sur une croupe géologique de 6, 5 ha, composée d’un sol argilo graveleux témoin des anciens cours d’eau de la Garonne.

Ce cru jouissait autrefois d’une indéniable notoriété, comme en témoignent les ruines du château et des chais où l’on peut découvrir l’un des plus anciens pressoirs en pierre de la Gironde.Ses proches voisins se nomment Haut Bailly et Malartic Lagravière.

Acquisition du fameux domaine de Clos l’Eglise, qu’elle considère à juste titre comme le « flag ship » de ses propriétés.

Le parcours n’aurait pas été complet sans s’évaluer à la grande famille des Saint Emilion. Septembre 2000, Sylviane Garcin Cathiard prend possession du Château Barde Haut. Domaine de 17 hectares situé à la limite Est de la commune de Saint-Emilion, à l’extrémité du plateau. Le vignoble forme un amphithéâtre exposé plein sud regardant la vallée de la Dordogne. Propriété à très fort potentiel, proche des célèbres Troplong Mondot, Trottevielle, Pavie Macquin.

 

Clos l’Eglise, Pomerol

L’appartenance à l’aristocratie des Grands Crus pomerolais ne se décrète pas. Elle s’inscrit dans une logique et dans une histoire. C’est ce dont témoigne Clos l’Église. A une date récente, en 1925, Savinien Giraud, propriétaire de Trotanoy et Président du Syndicat Viticole et Agricole de Pomerol, adresse à la Chambre de Commerce de Bordeaux un « Classement » des « Grands Crus » de Pomerol. Clos l’Église se trouve dans le « peloton de tête ». Ceci permet de dater la notoriété de Clos L’Eglise et le rang que lui reconnaissaient ses pairs, membres du Syndicat.

Au XVIIIème, Clos l’Église avec 14 ha était pour Pomerol un très grand domaine, devançant une dizaine de Crus qui formaient et forment toujours « le coeur de Pomerol ». Au gré des démembrements successoraux, le domaine sera scindé en deux, avec d’un côté le domaine originel, Clos l’Église (Famille Rouchut), et de l’autre Clos l’Église-Clinet (famille Mauléon). Il y a donc à Clos l’Église une continuité viticole multiséculaire.

C’est le terroir qui donne sa personnalité à un cru et ce fut le travail de Sylviane Garcin-Cathiard de l’épanouir pleinement. Après avoir repris la propriété en janvier 1997, forte de son expérience au Château HAUT-BERGEY à Pessac-Léognan, elle a entièrement repensé les chais.

Le sol est argilo-graveleux avec des remontées de crasse de fer qui donne au vin de Pomerol son cachet particulier.
Situé à flanc de coteau, l’essentiel du vignoble s’étend au sud-ouest des bâtiments, à la cassure du célèbre plateau de Pomerol. Sa superficie est de 6 hectares. Il est composé par 60% de merlot et 40% de Cabernet franc (ou bouchet).
Aujourd’hui, la façade de la bâtisse datant du XVIIIème siècle cache un chai qui a été entièrement refait. Tout a été mis en oeuvre pour respecter le raisin. Les vendanges sont manuelles, le tri méticuleux à la vigne et au chai. Les grappes sont acheminées en caissettes jusqu’à la table de tri, pour éviter l’entassement et sont égrappées puis foulées au-dessus des cuves. Tout le travail s’effectue par gravité.

 

CHATEAU HAUT-BERGEY Pessac Léognan

En 1700, Messire Jean-François de Cresse, conseiller au parlement de Bordeaux en fait sa demeure. En 1772, le domaine compte 100 hectares de vignes. Un siècle plus tard, le vignoble est abandonné et le château reconstruit en 1850 devient une propriété d’agrément. Il faut attendre la seconde moitié de notre siècle, 1957 précisément, pour que peu à peu le domaine retrouve son passé viticole. En mars 1991, Sylviane Garcin Cathiard acquiert le CHATEAU HAUT-BERGEY.

UN TERROIR NATURELLEMENT EXCEPTIONNEL

Les 28.5 hectares de terre sont situés en plein coeur du village de LÉOGNAN, haut lieu des Graves.
Il y a quelques dizaines de milliers d’années, les nombreuses crues de la Garonne ont déposé une grande variété de graviers, cailloux et galets constituant la complexité des sols. Au printemps, la terre se réchauffe doucement et lors des nuits d’été et surtout de septembre, ces petits cailloux restituent aux raisins la chaleur qu’ils ont emmagasinée le jour.

À HAUT-BERGEY, ces croupes de graves bénéficient d’une excellente exposition sud, sud-ouest avec de faibles pentes assurant un drainage naturel. Le sous-sol composé d’argile, de calcaire et par endroits de remontées de crasse de fer participe à la spécificité et à la personnalité du vin du CHATEAU HAUT-BERGEY.

L’appellation PESSAC LEOGNAN réunit d’une manière exceptionnelle, sur un même terroir, à la fois des Grands rouges et des Grands blancs.

Ainsi le vignoble du CHATEAU HAUT-BERGEY s’étend sur 26,5 hectares de cépages rouges et sur 2 hectares de cépages blancs.

Tout est mis en oeuvre pour respecter le raisin : la vendange rouge est manuelle, le tri méticuleux à la vigne et au chai. Les grappes sont acheminées en caissettes jusqu’à la table de tri évitant l’entassement et l’oxydation du raisin. La vinification s’appuie sur des méthodes traditionnelles : chaque parcelle est vinifiée séparément dans de petites cuves thermorégulées. L’élevage est réalisé en barriques de chêne merrain français pendant 16 à 18 mois selon le millésime.

Le raisin blanc est vendangé manuellement en petites caissettes, par tris successifs. La sélection des grappes se fait à la vigne et au chai. La vinification est traditionnelle, la fermentation alcoolique se déroule en barriques neuves. L’élevage du vin blanc se poursuit sur lies avec une fréquence de bâtonnage qui varie en fonction de son évolution. Le vin blanc passe 10 à 12 mois dans des barriques de Chêne merrain de l’Allier.

 

Château Barde-Haut

Propriété de Sylviane Garcin-Cathiard depuis septembre 2000, le CHATEAU BARDE-HAUT est un domaine de 17 hectares situé à la limite Est de la commune de Saint-Emilion, à l’extrémité du plateau. Le vignoble forme un amphithéâtre exposé plein sud regardant la vallée de la Dordogne.

Typique de Saint-Emilion, l’essentiel du terroir se compose d’une faible couche d’argile sur une roche mère calcaire affleurante.

Cette rencontre entre un terroir d’exception et des techniques viti-vinicoles alliant tradition et modernité font décrire le CHATEAU BARDE-HAUT comme l’une des étoiles montantes de Saint-Emilion.

 

Château Branon

CHATEAU BRANON propriété ancienne fort renommée au XVIIIème siècle est établie au coeur de Léognan sur une croupe de graves orientée sud, sud-ouest, entre Haut-Bailly et Malartic Lagravière. La propriété avait été abandonnée et en partie livrée à l’urbanisation. Sylviane Garcin-Cathiard a acquis cette propriété en 1996 dont la superficie comprend aujourd’hui 6,5 hectares.

C’est surtout la diversité du sol qui fait le caractère de ce vin. Le sol est argilo-graveleux et témoigne des cours anciens de la Garonne venant des Pyrénées.

Ce cru jouissait autrefois d’une indéniable notoriété, comme en témoignent les ruines du château et des chais où l’on peut découvrir l’un des plus anciens pressoirs en pierre de la Gironde.

Aujourd’hui CHATEAU BRANON est en pleine renaissance et produit 5 000 bouteilles d’un vin d’assemblage constitué de 50% Merlot et 50% Cabernet Sauvignon.

 

image
http://www.intothewine.fr/wp-content/themes/yunik-installable/
http://www.intothewine.fr/
#74316D
style1
scrollauto
Loading posts...
#ffffff
on
none
loading
#ffffff
Sort Gallery
http://www.intothewine.fr/wp-content/themes/yunik-installable
on
yes
yes
on
off
ENTER YOUR EMAIL HERE
on
off