Vin et cancer du sein: le risque serait dans les gènes

## Une étude canadienne a découvert que le vin augmentait ou baissait le risque de cancer du sein selon la mutation d’un gène.

Cela fait depuis longtemps maintenant que les articles se succèdent sur les effets néfastes du vin sur les risques de cancer, et notamment chez les femmes.

Cette étude canadienne vient nuancer ces propos en expliquant que le risque ne vient pas du breuvage mais est déterminé par la mutation d’un gène chez les femmes. Certaines tireraient des bénéfices de la consommation de vin tandis que d’autres, moins chanceuses, augmenteraient leur risque de cancer du sein.

C’est le gène BRCA qui détermine l’effet sur les risques de cancer. Ce gène lutte normalement contre les tumeurs mais sa mutation peut être néfaste. Deux groupes de femmes ayant le cancer du sein et avec deux types de mutation du gène BRCA différentes ont été suivies. Pour le premier groupe, consommer du vin diminuait le risque du développement du cancer du sein de 62% par rapport au reste de la population. Le second groupe augmentait son risque de développement de 58%.

Même si les effets bénéfiques du vin ne sont pas encore clairement expliqués, il semblerait qu’une fois de plus, c’est le [resveratrol](http://www.intothewine.fr/magazine/les-news/le-vin-rouge-prochainement-dans-l-espace  »Le vin rouge dans l’espace ») qui serait responsable.

Les gènes BRCA du premier groupe seraient réceptifs au resveratrol alors que ceux du second groupe ne le seraient pas. Les chercheurs tiennent en tout cas à rester prudents en rappelant qu’il y a beaucoup d’autre composants du vin qui pourraient être néfastes et qu’il faut pousser les recherches avant d’arriver à des conclusions plus précises.

Source: Wine Spectator

 

juil 28, 2011

admin

Actualités

0

Post by admin

Comments are closed.