Vini, Vidi, Vinexpo

## Tout le mondovino était la semaine dernière à Bordeaux pour le salon international du vin et des spiritueux : Vinexpo.

Tous les deux ans Vinexpo revient sur ses terres natales à Bordeaux est rassemble tout ce qui fait le monde du vin : producteurs, négociants, importateurs, distributeurs, journalistes, blogueurs… Le Mondovino est rassemblé dans le parc des Expositions de Bordeaux Lac pendant 5 jours.

Un salon très pro, pas ouvert au grand public, souvent bondé et parfois critiqué mais un rendez-vous important, avec de belles rencontres et surtout un gros coup de projecteur sur le vin en général… On y est allé, on a vu, (il a plu), on a bu, et on vous raconte !

### Vinexpo, here we go !
![](media:9381 500x)
L’aéronautique a son Bourget, le vin a son Vinexpo. L’analogie est d’autant plus pertinente que le vin représente le deuxième secteur d’exportation français, talonnant ainsi l’aéronautique.

A l’entrée de cet immense hangar de 10 hectares (95000m²) réaménagé avec des kilomètres de stands à perte de vue, on se rend immédiatement compte de l’ampleur du marché du vin et de sa diversité.

Evidemment les grandes marques sont bien présentes et très (trop) visibles grâce notamment à des stands toujours plus grands, des animations, mais aussi et surtout grâce à la présence de très jolies hôtesses dans les allées du salon… Comment elles disaient déjà nos grands-mères ? « C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes »…

### Business is Business
![](media:9392 500x)
Castel avec ses sacs cadeaux bien repérables, Bernard Magrez qui a mis cette année un olivier millénaire au centre de son bar, Barton&Gestier et leurs animations autour de Dominique Laporte, Drappier et son Salomon de Champagne en dégustation ou encore Val d’Orbieu qui proposait chaque jour une thématique géographique à découvrir (Russie, Japon…). Tous ont rivalisé avec plus ou moins d’ingéniosité et de réussite pour briller au milieu du très long Hall 1.

Chez les négociants on lève le coude mais à condition de signer des contrats ! Très pro, ces stands sont assez fermés et si les jéroboams factices de Lafite ou de Latour attirent votre œil, ne pensez même pas pouvoir y entrer sans montrer patte blanche. Ici on fait du business. Les commerciaux courent dans tous les sens en enchaînant les rendez-vous, surtout dans un contexte de campagne primeur difficile.

Plus accessible et surtout plus sympa : les « petits » producteurs. Egalement présents mais plus discrets et sur des stands moins coûteux, ils étaient très nombreux encore cette année et de toutes les régions viticoles.

Du business donc mais aussi beaucoup de relationnel, d’échange et de découverte autour des vins.

### Au fait on boit quoi à Vinexpo ?
![](media:9390 500x)
Et bien on boit au fil des rencontres…

C’est ainsi qu’entre le bar du salon presse où l’on croise régulièrement des figures connues de la blogosphère comme Miss Vicky Wine, Marthe de l’Actu du vin ou encore le Nombriliste, on peut boire un verre avec le facétieux et « bon vivant » [Daniel-Etienne Defaix](http://www.chablisdefaix.com  » »). Un producteur à Chablis qui nous raconte que la personne à qui il vient de serrer la main est le meilleur ami de Vladimir Poutine, et que Lady Di n’avait d’yeux que pour son vin, avant de nous lancer sur son amour de la corrida. ([Vidéo disponible sur la WineTV](http://www.intothewine.fr/wine-tv/producteurs/daniel-etienne-defaix-nous-parle-de-son-experience-vinexpo-2013  » »))
![](media:9385 500x)
Tout comme il est possible deux stands plus loin de capturer une discussion amusée entre Philippe Faure-Brac (meilleur sommelier du monde) et Charles Philipponnat ([Champagne Philipponnat](http://www.intothewine.fr/producteur/champagne-philipponnat  » »)), une coupe du Clos des Goisses à la main. (Vidéo disponible sur la [WineTV](http://www.intothewine.fr/wine-tv/interview/vinexpo-vu-par-philippe-faure-brac-et-charles-philipponnat  » »))

Si vous pensez que Vinexpo est un endroit barbant c’est que vous n’êtes pas allés sur le stand d’Antoine Olivier, Jean-Michel Chartron, et Thibaut Marion alias les Barbouzes. ([Domaine Olivier](http://www.domaineolivier.fr/  » »)) Des bourguignons barbus peut être mais pas barbant. Il y a deux ans nous les avions rencontrés au même endroit, à l’époque ils se faisaient appeler les « flying vignerons » cette année ils ont un nouveau thème : les « diving vignerons ».
Des magnums équipés de masques et de tubas parce que « nous notre oxygène c’est le vin ».
![](media:9391 500x)
Une déco décalée pour un petit stand très visité grâce à la qualité des vins bien sûr mais aussi pour l’ambiance. « Etre vigneron est un métier sérieux mais on n’est pas obliger de se prendre au sérieux » nous confiait Antoine Olivier. ([Interview vidéo sur la WineTV](http://www.intothewine.fr/wine-tv/interview/le-domaine-olivier-en-maillot-de-bain-a-vinexpo  » »))

Plein de belles dégustations comme sur le stand du [Château Mangot](http://www.chateaumangot.fr/  » ») (Saint-Emilion), avec Olivier Dauga (vidéo [disponible sur la WineTV](http://www.intothewine.fr/wine-tv/interview/interview-d-olivier-dauga-sa-vision-de-l-edition-2013-de-vinexpo  » »)) et son Château la Pirouette, mais aussi avec Clément Jolivet et la très belle gamme de Sancerres Pascal Jolivet ([disponible ici](http://www.vin-boutique.fr/vin-loire/1692-indigene-pouilly-fume-2010.html  » »)) ou encore au [Château Moulin à Vent](http://www.vin-boutique.fr/vin-bordeaux/493-chateau-moulin-a-vent-2004.html  » »), un beaujolais à ne pas rater (interview d’Edouard Parinet à retrouver dans la Wine TV).

### Tu es plutôt « in » ou « off » Vinexpo ?
![](media:9387 500x)
A Vinexpo, il y a ceux qui sont « in » et qui traversent de long en large le parc des Exposition puis il y a ceux qui sont « off » et qui préfèrent le calme des propriétés aux alentours et les soirées qui y sont organisées. Enfin il y a ceux qui veulent tout faire (nous) et qui se retrouvent avec des petites mines le dernier jour.

Mouton Rothschild, Domaine de Chevalier, Guiraud, Phélan Ségur et bien d’autres ont donné des soirées magnifiques chaque soir. Tour de France des vins au [Domaine de Chevalier](http://www.intothewine.fr/producteur/domaine-de-chevalier  » ») où Olivier Bernard a convié ses amis vignerons d’autres grandes régions viticoles à présenter leurs vins.

Les traditionnels feux de la Saint Jean organisés au [Château Phélan Ségur](http://www.intothewine.fr/producteur/chateau-phelan-segur  » ») rassemblent dans le nord médoc tout le mondovino la veille de la fin de Vinexpo. L’occasion de déguster du Champagne Billecart Salmon au son des crépitements des grandes embrasées sur la pelouse du château et de manger de grandes langoustines en redécouvrant les grands vins rouge de la propriété de la famille Gardinier.

### Vin de Guerre au Château Guiraud
![](media:9384 500x)
Le Château Guiraud, [à retrouver ici](http://www.intothewine.fr/producteur/chateau-guiraud  » »), organisait cette année un diner avec quelques journalistes autour des vins de plusieurs propriétés. Guiraud bien sûr mais aussi les Champagnes Philipponnat, les [Châteaux Marquis de Terme](http://www.intothewine.fr/producteur/chateau-marquis-de-terme  » ») et [Cantemerle](http://www.intothewine.fr/producteur/chateau-cantemerle  » ») pour une soirée sur le thème des accords entre la cuisine chinoise et les vins de ces propriétés. Bonne ambiance et une belle dégustation de vieux millésimes avec un Jéroboam de Marquis de Terme 1983 et un autre de Cantemerle 1989. C’est toujours intéressant de goûter ces vins dans des grands formats surtout sur ce très beau millésime de Cantemerle qui confirme que la régularité des millésimes plus récents s’inscrit aussi dans le temps.

Pour finir, une très belle expérience avec un Château Guiraud 1942 sorti tout droit de la cave par Xavier Planty sous les conseils d’Olivier Bernard. Un vin de guerre fait à cette époque d’occupation Allemande par les femmes de la propriété.

Au moment de la présentation de ce vin par Xavier Planty, ce dernier en rigolant a envoyé une pique à son copropriétaire Stephan von Neipperg, allemand d’origine et propriétaire de la Mondotte et Canon la Gaffelière à Saint-Emilion, en disant « c’est peut être ton père Stephan qui a vu ce vin se faire à cette époque ». La réponse fuse non sans preuve d’ironie : « si ça avait été mon père, il n’y aurait plus de bouteilles aujourd’hui ! ». Applaudissement de l’ensemble des convives.

Dans des bouteilles soufflées de récupération, certaines sont même des bouteilles vertes de vin rouge recyclées, le vin a pris une belle couleur caramel que la lumière transperce. En bouche, une grande suavité et de très beaux arômes confiturés donnent une note de douceur à cette fin de soirée.

Le vin on en fait souvent toute une histoire mais c’est aussi de l’Histoire à l’état brut qu’il y a autour et dans ces grandes bouteilles, véritable empreinte du passage d’hommes et de femmes sur ces propriétés.

Vinexpo fut donc aussi l’occasion d’ouvrir de grands vins en « in » ou en « off ». Si il y a toujours des gens pour critiquer ce genre de manifestation (souvent les mêmes qui critiquent la semaine des primeurs), Vinexpo reste une fois tous les deux ans une occasion de se rassembler, de se retrouver, d’échanger, de faire de belles affaires pour ceux qui en font, d’ouvrir de belles bouteilles et surtout de faire parler du vin de manière positive.

Rendez-vous dans deux ans !

![](media:9393 500x)

### Pour les amoureux des chiffres et des résultats nous avons réalisé, avec une précision helvétique, une petite infographie sur ce salon Vinexpo version 2013 :

![](media:9414 500x)

 

juin 25, 2013

admin

Dossiers

0

Post by admin

Comments are closed.