L'actualité vin

Autour du vin

Lu sur le web

SONDAGE
Combien de verres de vin buvez-vous par semaine ?
  •  
  •  
  •  
  •  

Les expériences menées par Clark Smith officialisent la relation entre musique et vin.

Un vigneron de Maverick, Blacke Gray, souligne l’importance des relations entre musique en vin. En accord avec la théorie de Clark Smith, il démontre en quoi certains types de musique soulignent les saveurs de certains types de vins, cépage, régions…

Clark Smith est chercheur dans l’entreprise Vinovation à Santa Rosa en Californie. Il a organisé une démonstration a la quelle a assisté Blake Gray qui n’était lui même pas très convaincu avant d’y participer.

« Je ne dégusterai peut être jamais plus le vin de la même manière, il pourrait vous arriver la même chose après avoir lu cet article»

Si les verres, la nourriture, les gens, la température et d’autres facteurs très subtils peuvent influencer le gout du vin pourquoi pas la musique ? La théorie de Clark avance que la musique peut rendre certains types de vins meilleurs et d’autres moins bons selon le style écouté.

Plusieurs expériences ont été menées pour vérifier ces hypothèses. Les gens qui ont participé à cette expérience, quelque soit leur degré d’expertise, s’accordent sur le caractère « bon » ou « mauvais » des combinaisons vins/musique. Blake Gray a participé à l’une de ces démonstrations.

Comment cette théorie marche-t-elle dans la vrai vie ?

Lors de cette expérience, 3 Chardonnay ont été servi : un Glen Ellen de Californie 2005, une Rombauer Carneros de 2006 et un Wine Smith Faux Chablis de Napa Valley 2004. Ils ont d’abord été dégusté en silence.

Ensuite Smith a fait gouter les même vins sur California Girl des beach boys. Blake Gray dit avoir trouvé le Glen Ellen (1er vin servi) beaucoup plus léger et citronné alors que le Rombouer devenait trop fumé. Ces résultats ont été confirmé plus tard par d’autres personnes ayant participé à cette expérience : 57 sur 65 préferraient le Glen Ellen à l’écoute des Beach Boys.

Ensuite, les même vins ont été dégusté mais cette fois accompagnés par La voix d’Ella Fitzgerald avec le morceau St. Louis Woman. A l’unanimité le Rombauer (2ème vin servi) ressortait ; il est paru plus gras, plus riche et présentait une durée en bouche plus longue.

Malgré beaucoup de réticences par rapport aux réels effets de cette théorie, Blake Gray a été surpris par les résultats de cette expérience.

"Vous ne me croyez pas ? tentez l’expérience chez vous !"

Smith a lui, passé des mois à reproduire l’expérience sur d’autres groupes de « cobayes ». Au total il a mis à l’essai 150 vins et 250 chansons travaillant sur les combinaisons possibles entre eux. Il s’apprête à soumettre des séries d’exemple les plus pertinents aux grands groupes industriels.

Cette théorie va-t-elle faire naitre des techniques de dégustations plus modernes ? Les producteurs traditionnels de vin seraient-ils prêt à utiliser une telle approche ? D’autre part les résultats de cette expérience donnent toute légitimité à notre concept de Wine Radio, Que Boire En écoutant… ? Si vous n’avez pas encore découvert nos propositions, allez-y et faites nous part de vos essais.

Aucun commentaire sur cet article Voir les commentaires

Article précédent
La bonne résolution de Dyonisos pour l'année 2011
Article suivant
Tournoi de poker en ligne : 50 "Grands Crus" à gagner !

A lire aussi



Ecrire un commentaire

Aucun commentaire sur cet article

Soyez le premier à ajouter un commentaire
Votre commentaire

Veuillez renseigner un pseudo et votre email afin de saisir votre commentaire.
Votre email ne sera pas dévoilé sur le site.

* :
* :
* :
Envoyer mon commentaire