Quels vins pour un pique-nique?

C’est l’été, il fait beau, pourquoi pas une virée pique-nique?

Qui dit pique-nique dit vins frais et rafraîchissants… Voici quelques conseils vin pour éviter les faux pas sur la nappe à carreaux.

Les vins blancs


Vous pouvez partir sur des cépages comme le rolle ou vermentino comme il est appelé en Italie et en Corse. On le trouve majoritairement dans le sud de la France comme dans les Corbières, en Provence ou en Corse. Il donne des vins blancs secs, légers et gras. Si vous êtes plus branché Loire, optez pour un chenin blanc comme un Saumur blanc Langlois-Château. Plus floral que fruité, il oscille entre douceur et nervosité et saura accompagner avec fraîcheur les crudités et les produits de la mer comme le saumon ou le surimi.


En matière de rosé frais et désaltérant, la Provence vient à l‘esprit. Pour l’apéritif ou pour accompagner tout le pique-nique, c’est un compromis assez idéal. Les rosés de Côtes de Provence et de Bandol seront excellents sur les tapenades, les anchoïades mais aussi toutes sortes de cake à base d’olive, de jambon, de lardons… Ce sera aussi le vin à associer au melon, au jambon de pays et autres charcuteries ou encore au taboulé. A essayer avec un Domaine de l'Olivette Rosé ou un Perle de Roseline.

Les vins rouges


Pour un vin rouge léger à boire frais on pense au Beaujolais ou aux vins de la Loire. Le rapport entre le Juliénas, le Brouilly, le Touraine et le Bourgueil? Le cépage Gamay qui donne à ces vins une légèreté très appréciable en été. Parfait avec les fromages et charcuterie, un Gamay peut très facilement accompagner le repas de l’entrée au dessert. A essayer avec un Brouilly Alain Michaud ou un Saint-Nicolas de Bourgueil du vignoble de la Jarnoterie. Un Médoc pourra aussi être agréable assez frais, sur les salades par exemple.

Le top, si l’on est dans une région viticole, c’est de passer chez un producteur en fin de matinée. C’est l’occasion de faire une visite si vous avez le temps, ou sinon de déguster des vins et d’en choisir un ou deux pour votre pique-nique. Avec un peu de chance, il y aura même une bouteille fraîche pour vous… Il n’y aura plus qu’à demander de l’ouvrir avant de repartir.

En parlant d’ouverture, on ne peut manquer d’évoquer le grand drame du pique-niqueur qui a oublié le tire-bouchon.

On va tout de suite éliminer la technique de la chaussure, car nous sommes plus d’un à connaître une ouverture de bouteille ayant tourné à la catastrophe de cette façon là… Contentons-nous des techniques plus raisonnables.

Si aucun pique-niqueur voisin n’est en mesure de vous dépanner, enveloppez alors le bas de la bouteille avec une serviette et, après avoir dégagé la collerette, tapez doucement la bouteille contre un arbre ou un mur.

La prochaine fois, pensez aux vins au verre. Création marketing? Peut-être, mais cela peut s’avérer très pratique… Votre verre à la main, il n’y a qu’à enlever l’opercule et vous voilà prêts à déguster.

Le petit plus est qu’il est petit, peu encombrant, léger: il trouve donc facilement sa place dans la traditionnelle glacière.

Mots clés associés :
2 commentaires sur cet article Voir les commentaires

Article précédent
Le taux d'alcool des vins souvent faussé sur l'étiquette
Article suivant
L'hommage de Robert Parker à Jess Jackson

A lire aussi



Devenez contributeur sur Intothewine.com !Passionné de vin rouge ?
Incollable sur le bouchon en liège ?
Contactez-nous

Ecrire un commentaire

2 commentaires sur cet article

Jhonny Vino

le 12/07/11 à 17:02

Les vins au verre, pas trop d'accord... Vous avez déjà dégusté ? Pour le reste je prends bonne note, merci pour les conseils.
David Nevot

le 12/07/11 à 15:57

Excellent article! Cela donne envie...
Je confirme que le Château Sainte Roseline fait des très beaux produits. Voici une présentation de la cuvée Prieure : https://vincod.com/C0MNDF
Votre commentaire

Veuillez rédiger votre message.

* :
* :
Captcha * :
* :
Envoyer mon commentaire