A quand la transparence sur les étiquettes de nos grands crus ?

Personnellement je trouve excellent que sous une présidence « normale », la république devienne « morale ».  Pas vous ?

D’ailleurs il ne vous échappera pas que les deux mots riment et donc s’accordent parfaitement.

Seulement je trouve l’initiative d’appeler à l’affichage des feuilles d’impôts de nos élus sur les murs médiatiques beaucoup trop timide.

Je trouverais à la fois « normal » et « moral » que figurent sur leur étiquette les bénéfices déclarés de tous les grands crus de notre beau pays viticole et hexagonal.

Une manière élégante et incontestable de réviser chaque année le classement de 1855 .

4 commentaires sur cet article Voir les commentaires

Article précédent
Primeurs 2012 : les châteaux passent à la caisse
Article suivant
Hongrie : une bouteille qui fait illusion

A lire aussi



Devenez contributeur sur Intothewine.com !Passionné de vin rouge ?
Incollable sur le bouchon en liège ?
Contactez-nous

Ecrire un commentaire

4 commentaires sur cet article

Martine

le 18/04/13 à 05:59

Le souci avec le classement de St Emilion c'est qu'il est à chaque fois contesté par les quelques malheureux perdants.. et s'ensuivent des mois voire années de bataille juridique ce qui fait aussi perdre un peu de crédibilité..
Ed.

le 17/04/13 à 17:40

Que des producteurs gagnent de l'argent n'aient pas le problème, en effet c'est la loi de l'offre et la demande.
Ce qui est plus gênant c'est de rester sur un classement qui avait lieu d'être en 1855 et plus forcément aujourd’hui.
Exemple intéressant de St Emilion qui "revoit" son classement tout les 10 ans, même si il y a très peu de perdant!
Stéphane

le 17/04/13 à 15:09

Filipetti déclare un T-shirt de Beckham, mais pas une quille dans sa cave ? Quand on pense qu'une bouteille de Pétrus vaut 2 fois plus que le Combi d'Ayrault, on se dit qu'on nous cache certaines choses. C'est beau la transparence...
Martine

le 17/04/13 à 14:00

Finalement, ne devrait-on pas blâmer davantage ceux qui font que les grands crus font autant de marge... les spéculateurs?

Les Châteaux appliquent la loi de l'offre et la demande.. et la demande est prête à payer 2 fois plus que la valeur réelle.. pourquoi les Châteaux se gêneraient-ils?
Votre commentaire

Veuillez rédiger votre message.

* :
* :
Captcha * :
* :
Envoyer mon commentaire