Champagne Nobody, Romanée-Nemo... Reconnaîtrait-on nos grands vins sous pseudonyme ?

Saluons la courageuse initiative de J.K. Rowling (Harry Potter) qui a risqué sa réputation en publiant sous un pseudonyme (Robert Galbraith) un nouveau roman intitulé, avec à-propos, « L’Appel du Coucou » (The cuckoo’s calling).

En dépit d’une critique élogieuse, l’expérience s’est soldée par un échec . Mais au moins ses juges professionnels ont-ils discerné sous la signature anonyme une bonne plume et un talent affirmé.

Je ne suis pas si sûr que les éminents gourous qui font et défont les réputations de nos nectars internationaux, reconnaitraient forcément sous l’étiquette « CHAMPAGNE NOBODY », « ROMANEE-NEMO », « PAUILLAC SINE NOMINE », « CHIANTI NIENTE » ou « TROCKENBEEREN AUSLESE NICHTS », telle ou telle grande cuvée que le monde entier s’arrache à prix d’or.

Qui veut tenter l’expérience ?

Aucun commentaire sur cet article Voir les commentaires

Article précédent
Bourgogne : ôtons le bitume et plantons de la vigne !
Article suivant
Fruits et fraîcheur pour l’été avec la première sélection du Pourboire

A lire aussi



Ecrire un commentaire

Aucun commentaire sur cet article

Soyez le premier à ajouter un commentaire
Votre commentaire

Veuillez rédiger votre message.

* :
* :
Captcha * :
* :
Envoyer mon commentaire