Faut-il changer de passeport pour acquérir/conserver un grand cru français ?

Sans doute Blaise Pascal nous a-t-il beaucoup apporté avec ses « PENSEES » mais il en est une que ne partagent plus les Français, je veux parler ici de ce fameux bon sens qui serait si universellement bien réparti.

Depuis le billet que je lui ai consacré, je ne lis que déplorations et lugubres commentaires concernant le sort étranger réservé au château de Gevrey-Chambertin.
Passons sur les sinistres prédictions visant celui réservé à nos autres prestigieux grands crus.

Tant d’inconséquence prêterait à sourire s’il s’agissait d’un accident de parcours rectifiable. Hélas, notre passé politique montre à l’évidence à quel point notre pays s’attache à vouloir démontrer le bien fondé de son absurdité.

D’un côté il réclame ( et obtient) au nom de fumeux principes égalitaires, l’augmentation indéfinie des droits de succession, de l’impôt sur le capital ainsi que de l’impôt foncier (double peine) , de l’autre il voudrait au nom de son orgueil national, conserver un précieux patrimoine culturel. Notons au passage que ce qu’on nous laisse deviner de la prochaine « Grande-Réforme-Fiscale-pour-plus-de-Justice » ne fera qu’accélérer un mouvement contraire déjà bien amorcé.

Le bon sens consiste précisément à tenir pour mauvais ce qui contrevient au principe à ce jour non controversé, de non-contradiction.

Il ne semble pas, malheureusement, que nos politiques l’aient tout à fait compris mais ne soyons pas pessimistes, certains de nos concitoyens, oui : ils changent de passeport.

Aucun commentaire sur cet article Voir les commentaires

Article précédent
Les foires aux vins 2012 chez Carrefour
Article suivant
Les foires aux vins 2012 chez Leclerc

A lire aussi



Devenez contributeur sur Intothewine.com !Passionné de vin rouge ?
Incollable sur le bouchon en liège ?
Contactez-nous

Ecrire un commentaire

Aucun commentaire sur cet article

Soyez le premier à ajouter un commentaire
Votre commentaire

Veuillez rédiger votre message.

* :
* :
Captcha * :
* :
Envoyer mon commentaire