Que s'est il passé dans le monde du vin cette semaine ?

Petit tour d'actualités choisies au gré des différentes lectures et des humeurs très subjectives de notre ami Dyonisos.

Ils font très fort, nos amis bourguignons.

Après un été aux données incertaines et variées, il fallait de l’estomac pour demander le classement au Patrimoine Mondial de l’Humanité de leurs 1.247 climats.*

De quoi faire tourner bien des têtes et donner une cirrhose aux experts chargés d’évaluer le dossier sur « pièces »…

* Exposition au Musée de Nuits St. Georges

Vin-Art : Faut-il disparaître pour devenir célèbre ?


Sous les plumes alertes, toujours à l’affut de vibrantes métaphores, les grands vins sont souvent comparés aux toiles de maîtres. Ça tombe bien.

En Allemagne on découvre 1.500 tableaux disparus depuis soixante quinze ans (lien).

En France on (re)découvre un vignoble oublié depuis l’antiquité romaine (Auvergne).

On évalue les premiers autour du milliard d’euros.

De quoi donner des ambitions au second.

Alors, faut-il disparaître pour devenir célèbre ?

Vous avez une heure !

BORDEAUX PREMIER CRU ?!?


Holà ! Qui, au fond de la classe, a levé le doigt tout à l’heure et suggéré de créer une nouvelle catégorie de Bordeaux (Figaro du 2 novembre) ?

...je n’ai pas entendu…répétez, je vous prie…
Ah ! oui,"BORDEAUXPREMIERCRU ?"

..........................................................................................................

..Voyons, je crois me souvenir que ça existe déjà,… oui, oui, on me souffle…depuis 158 ans !

Convenez qu’elle n’est pas très originale, votre idée…mais ça ne fait rien, allez-y, développez… évidemment un système d’excellence, j’aurais dû y penser, pourquoi faire simple quand on peut compliquer, c’est très français, bravo !...et ça débouche sur quoi, je vous prie ?

.......................................................................................................

TIRER LES MEILLEURS VERS LE HAUT ? …………………………………….Il me semble qu’en 1855 ils ont pensé précisément la même chose.

Le problème, cher ami, c’est qu’ils ont placé la barre tellement haut qu’ils ne sont finalement restés que cinq à l’avoir franchie…et je doute qu’il existe un véritable enthousiasme pour vouloir la baisser.

Aucun commentaire sur cet article Voir les commentaires

Article précédent
6ème édition des Oenofolie du Château Larrivet Haut-Brion
Article suivant
Vendange 2013, désastre ou Miracle ? Les premières impressions de Charles Philipponnat

A lire aussi



Devenez contributeur sur Intothewine.com !Passionné de vin rouge ?
Incollable sur le bouchon en liège ?
Contactez-nous

Ecrire un commentaire

Aucun commentaire sur cet article

Soyez le premier à ajouter un commentaire
Votre commentaire

Veuillez rédiger votre message.

* :
* :
Captcha * :
* :
Envoyer mon commentaire