Vente du château de Gevrey-Chambertin : les chinois sont-ils devenus américains ?

« Regarder le jardin du voisin ne fera rien pousser dans le tien », proverbe chinois qui n’a certainement pas inspiré l’acheteur du château de Gevrey-Chambertin.

Monsieur X gagne sa vie (et même un peu plus !), d’après ce qu’on me dit, en organisant pour les autres des jeux de hasard, ce qui serait, paraît-il, une occupation très rentable.
Une chose est sûre, M. X calcule vite et mieux que vous et moi et il est pressé.

Finalement il n’a pas trouvé cher du tout les 8 millions déboursés pour acquérir un vignoble et un château vieux de dix siècles. Pensez un peu : économiser mille ans de labeur acharné pour seulement 8.000 euros par an*, mais c’est donné !

La grande surprise ne vient pas donc de ce raccourci intelligent mais de ce que cette transaction nous révèle (et c’est un scoop !) : les chinois sont devenus américains !

M. X a jeté à la poubelle les vieux dictons des sages de son pays, il marche au plus près de l’adage que méditent chaque jour tous les citoyens d’outre-atlantique « si vous ne pouvez battre vos concurrents, achetez-les ! ».

• Dix siècles = 1.000 ans.
• 8.000.000/1.000= 8.000

2 commentaires sur cet article Voir les commentaires

Article précédent
Une bouteille de vin d’Alsace achetée plus de 10 000 euros brisée par « Patriotisme ».
Article suivant
Australie : retour vers le terroir... en toute normalité !

A lire aussi



Devenez contributeur sur Intothewine.com !Passionné de vin rouge ?
Incollable sur le bouchon en liège ?
Contactez-nous

Ecrire un commentaire

2 commentaires sur cet article

Vino

le 31/08/12 à 22:14

Le nouveau proprio va t il s insérer et continuer à investir en respectant l identité du terroir??? J en doute un peu
En achetant 1000 ans d histoire il n'a pas du avoir le mode d emploi
Armand

le 29/08/12 à 18:03

Ce qui est incroyable c'est comment les chaines de TV se sont emparées du sujet en présentant les choses comme si ce chinois était une menace... Il a juste fait une offre plus intéressante que les autres. D'après ce qu'on étend ici et là il aurait la volonté de remettre sur pied la bâtisse et l'exploitation serait gérée par des vignerons locaux reconnus. Bref beaucoup de bruits nauséabonds pour rien !
Votre commentaire

Veuillez rédiger votre message.

* :
* :
Captcha * :
* :
Envoyer mon commentaire