Vin : la fraude sur toutes les langues... électroniques !

C’est d’Espagne qu’on a découvert l’Amérique.

C’est encore de ce pays riche en spéculateurs intellectuels que nous arrive une découverte époustouflante : une langue électronique !

L’Institut Microélectronique de Barcelone en jouant des signaux électriques émis par les composants du vin, confie Cecilia Jimenez-Jorquera au magazine RÉUSSIR VIGNE (n°190), a mis au point un appareil (portable, s’il vous plaît) qui détecte, cépages, origines, millésimes, degré naturel, degré ajouté, terroirs, l’âge du maître de chai, j’en passe et des meilleurs. Ah, non, j’oubliais, ce merveilleux outil (pratique, léger et peut-être même élégant) serait particulièrement doué pour détecter les…fraudes.

Je salue l’esprit chercheur mais je m’interroge sur cette dernière finalité. Surtout quand on me dit que ce gadget miraculeux a été développé, je cite, « en s’inspirant d’une langue humaine. »

Peut-être est-ce ainsi qu’en Catalan on nomme une langue de pute ?

Aucun commentaire sur cet article Voir les commentaires

Article précédent
Sylvie Cazes quitte la direction du Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande.
Article suivant
Les Champagnes Krug squattent la Samaritaine

A lire aussi



Devenez contributeur sur Intothewine.com !Passionné de vin rouge ?
Incollable sur le bouchon en liège ?
Contactez-nous

Ecrire un commentaire

Aucun commentaire sur cet article

Soyez le premier à ajouter un commentaire
Votre commentaire

Veuillez rédiger votre message.

* :
* :
Captcha * :
* :
Envoyer mon commentaire