Du parapluie bulgare à l'aiguille œnologique Coravin

Chacun se souvient du parapluie utilisé par les services spéciaux bulgares pour éliminer discrètement les opposants, agents ennemis et dissidents de toute espèce, bref les emmerdeurs patentés.

Sans aller jusqu’à inférer que Greg Lambrecht*, ingénieur médical californien de haut niveau, ait été inspiré par cette méthode expéditive, son invention, poétiquement baptisée « Coravin Wine Access System », applique aux bouteilles des crus les plus prestigieux une approche finalement tout aussi radicale.

Le système consiste à insérer une seringue extrêmement fine au travers de la capsule et du bouchon afin de soutirer d’une bouteille hermétiquement close la quantité exacte de vin qu’on désire consommer et combler le vide ainsi créé par l’injection d’un volume égal de gaz inerte (argon). L’opération ne laisse aucune trace visible.

L’invention, géniale par l’élégance de sa simplicité, ménage un avenir radieux aux gourmets impécunieux (au rang desquels je n’hésite pas à me ranger) qui pourront désormais impunément pirater les plus précieux flacons sans bourse déliée. Elle profitera probablement aussi à quelques opérateurs mafieux qui alimenteront le marché opaque et souterrain des ventes aux enchères.

Il est à craindre que l’invention séduise également les criminels les plus sophistiqués qui l’utiliseront pour expédier ad patres oncles d’Amérique et autres belles-mères. Il leur suffira de remplacer l’injection de gaz argon par du sarin.

Voilà ce que nos politiques nomment un projet gagnant-gagnant.

En vérité ceux-ci s’en servaient déjà bien avant la découverte de Greg Lambrecht, pour siphonner notre économie. Le gaz qu’ils ont injecté dans les comptes de la nation est tellement inerte que notre pays est en train de sombrer.

Espérons au moins qu’ils ont pensé à déposer un brevet avant celui de Greg Lambrecht et que les royalties du Coravin Wine Access System serviront à renflouer notre navire en perdition.

*Popular Science Award 2013 (Wikipédia)

Un commentaire sur cet article Voir les commentaires

Article précédent
Nous sommes tous des Thomas Thevenoud !
Article suivant
Monopole d'Etat de la production de vins russes : BIS REPETITA NON PLACENT

A lire aussi



Devenez contributeur sur Intothewine.com !Passionné de vin rouge ?
Incollable sur le bouchon en liège ?
Contactez-nous

Ecrire un commentaire

Un commentaire sur cet article

Julien claviue

le 03/12/14 à 23:26

Suite a la parution d'un article sur UFC QUE CHOISIR, j'ai découvert un bouchon conservateur de vin automatique pour bouteille de vin VINILEC. Le magazine affiche "efficacité prouvée " après test sur le produit. Bien sûr je l'ai acheté et testé. J'en suis satisfait c'est pour cela que je voulais vous faire partager ma trouvaille.
Votre commentaire

Veuillez rédiger votre message.

* :
* :
Captcha * :
* :
Envoyer mon commentaire