L'actualité vin

Autour du vin

Lu sur le web

SONDAGE
Combien de verres de vin buvez-vous par semaine ?
  •  
  •  
  •  
  •  

Le président de l'alliance des Crus Bourgeois demande des explications à la RVF

Le 3 octobre dernier la Revue du Vin de France publiait un article dénonçant la sous-représentation des vins de l'appellation Saint Julien dans la sélection des crus Bourgeois du Médoc. (lire l'artile)

Fréderic de Luze, président de l'Alliance des crus Bourgeois utilise son droit de réponse et écrit à son tour :

" LES CRUS BOURGEOIS DU MEDOC ENCORE DEBINES PAR LA R.V.F.

La lecture de l’article sur la Sélection Officielle des Crus Bourgeois 2009 paru sur votre site internet daté du 3 Octobre me navre.

Votre journaliste, Audrey Dubourdieu :

  • revient sur les guerres de clocher qui ont animé notre famille pendant quelques années
  • n’a retiré comme information capitale que le fait qu’il n’y ait plus de SAINT JULIEN dans la liste 2009
  • remarque que les viticulteurs de l’appellation Saint Julien ont jeté l’éponge face aux contraintes de production imposées par le cahier des charges des Crus Bourgeois du Médoc
  • souligne que la mention Cru Bourgeois est peu connue

Tant de contre vérités ne peuvent être lâchées que soit dans un but de nuisance envers la famille de Crus que je représente, soit par la plus parfaite méconnaissance du dossier.

Ne pouvant pas penser que l’hypothèse de la médisance soit le fait d’une revue aussi reconnue que la vôtre, je vous offre la possibilité de donner à vos lecteurs une image plus fidèle de la réalité en développant des sujets comme:

-expliquer aux consommateurs que la démarche mise en œuvre par les Crus Bourgeois du Médoc est unique et exemplaire

-montrer que les contraintes dont vous parlez impliquent de la part des viticulteurs un engagement de sélection qualitative de leurs vins garantissant à vos lecteurs que la qualité des vins qu’ils achètent a été vérifiée au cours d’une dégustation à l’aveugle par un jury de professionnels indépendants,

-indiquer que cette impartialité est contrôlée par un organisme indépendant de certification Bureau Véritas,

-informer que la démarche des Crus Bourgeois est ouverte à tous les viticulteurs du Médoc, rien n’est figé, prime à celui qui fait des efforts continus,

-montrer que notre famille de Crus représente 12% des exploitations du Médoc, 32 millions de bouteilles repérables par le consommateur à son logo. Ses Crus sont présents sur des appellations qui font rêver de nombreux amateurs de vins, que vous devez retrouver dans votre lectorat, mais que nous trouvons rarement dans vos pages.

Vous pensez que nous avons besoin, pour rayonner, de Vins de l’AOC SAINT JULIEN, vous vous trompez. Nous déplorons bien entendu la défection de certains viticulteurs qui pensent que le bénéfice d’être SAINT JULIEN les exonère de faire partie d’une démarche qualitative collective,

D’autres AOC qualitatives et dynamiques souhaiteraient, elles, pouvoir bénéficier des avantages de l’action collective et partager l’histoire d’une mention traditionnelle existant depuis plusieurs siècles,

Notre famille de Crus accueille de nouveaux Crus chaque année. Votre curiosité et votre expertise devraient être excitées par la découverte de ces nouveautés plutôt que déconcertées par l’absence, de longue date, de certains crus. Si je peux vous rassurer, de tout temps, la famille des Crus Bourgeois s’est agrandie ou rétrécie au fil des événements de la vie (guerres, crises économiques etc) sans que cela ne fasse disparaître cette mention si chère aux consommateurs.

De nouveaux marchés ont depuis peu découvert les Crus Bourgeois et notre semaine de promotion en Asie a été couronnée d’un succès chiffré : 2 000 acheteurs professionnels et 120 journalistes sur 3 dégustations avec une appétence, un dynamisme et une curiosité journalistiques que l’on souhaite à vos journalistes !

Depuis le début de notre système de Reconnaissance « Cru Bourgeois », la Revue des Vins de France n’a eu de cesse que de débiner les Crus Bourgeois.

Aujourd’hui les Crus Bourgeois du Médoc souhaiteraient connaître la raison de cet acharnement ? "

Frédéric de Luze
Président - Alliance des Crus Bourgeois du Médoc

On attend donc la réponse de la Revue du Vin de France en espérant que les tensions vont s'apaiser. Le but de cette lettre n'étant pas d'accuser à nouveau mais de comprendre et de débattre.

Aucun commentaire sur cet article Voir les commentaires

Article précédent
Fromages et vins d'Alsace: un choix étonnant mais intéressant
Article suivant
Gentleman Classic Car: l'oenotourisme de luxe

A lire aussi



Découvrir Intothewine

Devenez contributeur sur Intothewine.com !Passionné de vin rouge ?
Incollable sur le bouchon en liège ?
Contactez-nous

Ecrire un commentaire

Aucun commentaire sur cet article

Soyez le premier à ajouter un commentaire
Votre commentaire

Vous devez être connecté pour commenter.
Vous serez redirigé ici automatiquement après vous être connecté

Me connecter