Remaniement ministériel et campagne des primeurs

Remaniement ministériel et des campagne primeurs : immense agitation médiatique, effervescente spéculation citoyenne ! On ne parle plus que de ça.

Souvenez-vous, on ne parlait déjà que de ça…depuis dix neuf mois ! Chez nous, à peine quelque chose (ou quelqu’un) installée, on discute aussitôt pour le changer. On reste donc confondu devant le (feint) étonnement des media. On reste également bouche-bée en écoutant les applaudissements (ou les cris d’indignation) de nos concitoyens à ce sujet. Serions-nous assez jobards pour croire « qu’il faille que tout change pour que rien ne change* » ?

Cette semaine s’ouvre à Bordeaux la campagne des primeurs. Là encore, intense fébrilité affichée, que dis-je proclamée, par les media et le milieu. Pourtant chaque année avec les premières hirondelles, arrivent les acheteurs du monde entier (en plus ou moins grand nombre) et la même comédie recommence. Où est l’événement ?

En politique, comme apparemment dans le milieu du vin, agitation et gesticulations tiennent lieu de démonstration. Personne n’est dupe, personne n’est persuadé qu’un nouveau gouvernement fera mieux que le précédent (surtout quand le président assure qu’il ne changera rien). Pas plus que le nouveau millésime sera, enfin, offert à son juste prix….

Qu’importe, le « buzz » peut naître, enfler, remplir tout notre air respirable, tout le monde est ravi.

Moi, j’appelle ça les Franco-Follies !

Aucun commentaire sur cet article Voir les commentaires

Article précédent
Primeurs : pourquoi vouloir « acheter l’avenir » alors qu’il est tellement plus confortable d’ « acheter le passé » !
Article suivant
La transparence, jusqu'au fond des verres

A lire aussi



Devenez contributeur sur Intothewine.com !Passionné de vin rouge ?
Incollable sur le bouchon en liège ?
Contactez-nous

Ecrire un commentaire

Aucun commentaire sur cet article

Soyez le premier à ajouter un commentaire
Votre commentaire

Veuillez rédiger votre message.

* :
* :
Captcha * :
* :
Envoyer mon commentaire