27 photos
Producteur

Château Larrivet Haut-Brion

France, Bordeaux
Appellation : Pessac-Léognan
Adresse

Château Larrivet Haut-Brion

84 avenue de Cadaujac
Léognan

Tél. : +33(0) 5 56 64 75 51
Fax : +33(0) 5 56 64 53 47
www.larrivethautbrion.fr
Contacter

Actualités

  • 24/07/12

    Bon voyage !

    Aujourd'hui nous vous envoyons 8° Sud et 115° Est à la découverte de la magnifique île de Bali.

  • 24/07/12

    Un accord met-vin rafraîchissant !

    C'est l'été, partagez avec vos amis la douceur d'une salade de crevettes et abricots au piment vert, accompagnée d'un verre des Demoiselles de Larrivet Haut-Brion blanc 2010. Une étonnante explosion de saveurs et de couleurs !

  • 25/06/12

    Catherine Lacroix et Jone exposent au Château Larrivet Haut-Brion

    Le Château Larrivet Haut-Brion vous invite à découvrir les œuvres de la sculptrice Catherine LACROIX et du plasticien JONE.
    Ces deux artistes exposent leurs œuvres au château du 15/05 au 31/08.

    Le vernissage aura lieu le mercredi 27 juin 2012, de 18h30 à 21h30 il aura bien évidement lieu en présence des artistes et sera accompagné d’une dégustation des vins du Château Larrivet Haut-Brion.

    Pour vous inscrire au vernissage : rendez vous sur le site d'1 Château pour 1 Artiste

  • 13/06/12

    La floraison commence dans la vigne du Château Larrivet Haut-Brion

    La floraison commence dans la vigne !
    Ces premiers boutons floraux ne font qu'éveiller notre impatience mais encore quelques semaines avant les premiers grains de raisin !

  • 06/06/12

    L'expérience du vieillissement en mer du Château Larrivet Haut-Brion dans le Nouvel Observateur

    On vous a déjà montré les photos de cette dégustation comparative du millésime 2009 du Château Larrivet Haut-Brion élevé en mer.

    Le site du nouvel observateur revient sur cette expérience extrait:

    "Un vin vieilli dans la mer est-il vraiment meilleur? Pour en avoir le coeur net, le responsable d'un grand cru du Bordelais et ses amis, un tonnelier et un ostréiculteur, ont mené une expérience oenologique originale, un "banc d'essai" entre terre et mer."

    "Quand on l'a goûté, il était bien mieux que ce qu'il aurait dû être", avec du "moëlleux et de la complexité" qu'on ne retrouve pas chez son cousin terrien, plus "austère", estime Bernard Burtschy, dégustateur-expert.

    L'article à retrouver en entier sur le site du Nouvel Observateur.